Passer au contenu principal

Des travaux à 1,2 milliard passent l’épreuve du feu

Il faudra dix ans de chantier pour supprimer le goulet d’étranglement de Crissier. Objectif: sauver l’Ouest lausannois de l’asphyxie. La mise à l’enquête est lancée

Les travaux pour résoudre le goulet autoroutier de Crissier sont mis à l’enquête ce vendredi. Un projet fédéral à 1,2 milliard qui prévoit deux nouvelles jonctions, à Écublens et à Chavannes (ici en image de synthèse), et le rajout de voies et de bretelles.
Les travaux pour résoudre le goulet autoroutier de Crissier sont mis à l’enquête ce vendredi. Un projet fédéral à 1,2 milliard qui prévoit deux nouvelles jonctions, à Écublens et à Chavannes (ici en image de synthèse), et le rajout de voies et de bretelles.
OFROU

Vingt ans? Quarante ans? Dans l’Ouest lausannois, on parle de ce projet depuis des lustres. Cette fois, on y est. Le mégachantier autoroutier qui doit supprimer le goulet d’étranglement de Crissier est mis à l’enquête publique depuis ce vendredi, jusqu’au 10 décembre prochain.

Porté par l’Office fédéral des routes (OFROU), le chantier à venir se veut à la mesure de l’enjeu, à savoir faire la peau aux bouchons qui paralysent non seulement les autoroutes, mais aussi les routes, de l’Ouest lausannois. Le projet est donc pharaonique.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.