Passer au contenu principal

Au tribunal, Lausanne empêche une nouvelle construction

Un projet sur le boulevard de Grancy n'a pas eu le feu vert de la Ville. Le tribunal cantonal a confirmé cette décision.

Deux caractéristiques du seul boulevard de Lausanne ont fait pencher la balance pour une protection du bâti actuel: les immeubles et jardins.
Deux caractéristiques du seul boulevard de Lausanne ont fait pencher la balance pour une protection du bâti actuel: les immeubles et jardins.
DR

Cela commence à devenir une habitude. Les autorités lausannoises se sont opposées à la destruction d’un immeuble et à la construction d’un autre, et ont gagné. Leur refus était contesté par les propriétaires – l’Entraide protestante suisse (EPER) et la Caisse de pensions de l’État de Vaud – devant la Cour de droit administratif et public du Tribunal cantonal. Celle-ci vient de publier un arrêt qui juge que la Ville de Lausanne n’a pas abusé de son pouvoir d’appréciation, ni ne l’a excédé. En somme: elle pouvait refuser le permis.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.