Passer au contenu principal

Les 3 défis à relever pour assurer un avenir au Comptoir Suisse

A quatre éditions de ses 100 ans, la foire se réinvente face à des changements sociétaux ou économiques sur lesquels elle n’a pas toujours d’emprise.

Avec les 400 animaux de la ferme exposés dans les halles nord, les nombreuses démonstrations dans l'arène et le grand retour du concours bovin, le Comptoir a remis le monde agricole au centre de la manifestation.
Avec les 400 animaux de la ferme exposés dans les halles nord, les nombreuses démonstrations dans l'arène et le grand retour du concours bovin, le Comptoir a remis le monde agricole au centre de la manifestation.
Jean-Bernard Sieber
René Zürcher le répète à l'envi: les jardins du Palais de Beaulieu sont un atout qui n'existe sur aucun des autres sites de grandes foires en Suisse. Avec le bassin devant la grande scène enfin recouvert d'un plancher en bois, le site est désormais prêt pour gagner en notoriété.
René Zürcher le répète à l'envi: les jardins du Palais de Beaulieu sont un atout qui n'existe sur aucun des autres sites de grandes foires en Suisse. Avec le bassin devant la grande scène enfin recouvert d'un plancher en bois, le site est désormais prêt pour gagner en notoriété.
Jean-Bernard Sieber
Malgré l'existence d'un forfait à 15 francs incluant le parking et les billets de bus, de nombreux visiteurs déplorent encore le coût et la difficulté d'accès en voiture.
Malgré l'existence d'un forfait à 15 francs incluant le parking et les billets de bus, de nombreux visiteurs déplorent encore le coût et la difficulté d'accès en voiture.
Jean-Bernard Sieber
1 / 4

La 96e édition du Comptoir Suisse a fermé ses portes lundi soir sur un bilan contrasté, mais porteur d’espoir. Ainsi, voir la manifestation fêter son centenaire, en 2019, n’a rien d’une utopie. D’autant que cette année sera également celle de la prochaine Fête des Vignerons et du 100e anniversaire de la Fédération vaudoise des Jeunesses campagnardes. «Sauf événement extraordinaire, nous y serons, assure d’ailleurs le directeur Foires et salons de MCH Beaulieu, René Zürcher. Le groupe nous a accordé jusqu’à cette date pour faire nos preuves, mais nous réfléchissons déjà aux cinq années suivantes.» Parachuté à la tête de la manifestation quelques semaines avant son ouverture il y a deux ans, le nouveau directeur n’a toutefois pas toutes les cartes en main pour assurer sa pérennité. Passage en revue des enjeux qui influencent le destin du Comptoir.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.