Trois garderies exposent à l'Elysée

PeintureTrois crèches lausannoises ont lancé un programme d'éveil à l'art. Les oeuvres faites par les enfants seront vendues pour la bonne cause.

Roxana Casareski a d'abord accueilli les enfants dans son atelier.

Roxana Casareski a d'abord accueilli les enfants dans son atelier. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une première expo collective au Musée de l’Élysée, c’est un joli début pour un CV d’artiste. Grâce à son programme «une enfance en art», le groupe Éducalis propose d’ouvrir l’esprit de ses «grands» – de 2 à 3 ans – à différents types d’expression artistique au travers d’ateliers ponctuels. La première exposition issue de ce travail est à voir jeudi 28 (17h-20h) à la salle Lumière de l’Élysée. Certaines œuvres seront vendues à cette occasion au bénéfice de la fondation Paint a Smile, active dans l’animation des murs des services de pédiatrie notamment.

Durant six mois, les trois centres de vie enfantine du groupe – La Nanosphère (EPFL), Les Petits Acrobates (Montchoisi) et Le Microcosme (Maladière) – ont reçu la visite mensuelle de l’artiste lausannoise Roxana Casareski. «Ils se sont d’abord rendus à l’atelier de l’artiste, raconte Coline Castagnetti, directrice du Microcosme et responsable du projet. Puis le travail effectué avec Roxana lors de six matinées était poursuivi avec les éducatrices.» Le but n’est évidemment pas de placer ces œuvres chez Christie’s. Mais de toucher chez l’enfant toutes les sphères du développement, de la motricité fine au partage (du matériel mais aussi d’un support pour une œuvre collective), de la capacité d’expression à l’imaginaire.

D’autres partenariats sont prévus pour la suite, notamment avec la Genevoise Malizia Moulin et la Lausannoise Frédérique Mosimann. «Pour la suite, nous sommes aussi en contact avec des musiciens et des danseurs», complète Coline Castagnetti. «Nous recherchons des artistes capables de donner l’impulsion, de semer une graine que les éducateurs pourront faire germer durant l’année», conclut Olivier Delamadeleine, directeur d’Éducalis.

Créé: 20.11.2019, 09h08

Articles en relation

Fusion entre le MCBA, le Mudac et l'Élysée

Musées Le canton regroupera les trois institutions muséales au sein d'une unique fondation. La ville de Lausanne ne financera plus le Mudac. Plus...

«Nous sommes déjà fans de notre nouveau musée»

Plateforme 10 La première pierre du bâtiment «Un musée, deux musées », le nouvel édifice qui abritera le Musée de l'Elysée et le mudac, a été posée ce vendredi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.