Trois mille écoliers pour faire vivre Lausanne 2020

Jeux olympiques de la jeunesseLe Canton et la Ville de Lausanne ont organisé jeudi au stade Pierre de Coubertin une cérémonie qui enverra des drapeaux dans 306 communes vaudoises.

De g. à dr, les porteurs de flamme Manon Wassenberg, Thibault Métraux, Fantin Ciompi et Caroline Ulrich. IMAGE: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un vent de fraîcheur a soufflé jeudi après-midi sur le stade Pierre de Coubertin à Lausanne. Quatre mois avant la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ) 2020 et en présence de 400 invités, le Canton et la Ville de Lausanne y organisaient une sorte de tour de chauffe: une cérémonie marquant l’adhésion des écoles et des communes vaudoises à ce grand projet qui animera le canton et ses abords du 9 au 22 janvier prochain. «Et c’était monstre cool», résumait après-coup Malik, jeune habitant de Dompierre faisant partie des 3000 élèves ayant participé à la manifestation.

Trois cent six communes vaudoises ont répondu à l’invitation et envoyé deux jeunes ambassadeurs avec leurs couleurs. (Image: KEYSTONE/Valentin Flauraud)

Initiée par les préfets et la Direction générale de l’enseignement obligatoire (DGEO), cette fête avait pour but de «contaminer» le canton au lendemain de l’arrivée de la flamme olympique à Lausanne. Toutes les communes ont donc été contactées et 306 sur 309 ont envoyé deux jeunes ambassadeurs récupérer un drapeau des jeux et le ramener pour qu’il puisse être hissé dans la commune. «On a vraiment de la chance d’avoir eu le bon âge pour vivre ça. Ça ne peut se produire qu’une fois dans une vie», constataient avec philosophie Elias et Stephen, les deux envoyés spéciaux d’Arnex-sur-Nyon.

Selfie très attirant

Aux 612 ambassadeurs (306 communes, fois deux), les organisateurs ont ajouté 2020 – évidemment! – figurants qui ont réalisé une chorégraphie sur le thème des sports d’hiver et 184 porteurs de drapeaux. Soit, en tout, pas loin de 3000 jeunes Vaudois(es) relativement bien discipliné(es), sauf quand la présidente du comité d’organisation, Virginie Faivre, dégaine son natel pour un selfie souvenir à l’issue de son discours. La réaction est immédiate: des centaines de jeunes sprintent dans sa direction pour être sûrs d’être bien visibles au premier plan sur la photo.

(Image: KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Président du Comité international olympique, Thomas Bach est venu en voisin, puisque le nouveau siège du CIO est installé à quelques centaines de mètres du stade. Mais l’ancien champion olympique d’escrime a laissé tomber les formes pour interpeller le parterre d’écoliers: «Et parmi vous, qui aimerait participer un jour aux Jeux olympiques de la jeunesse?» Puis d’immédiatement les relancer, estimant que le nombre de «moiiiii!» était insuffisant.

De g. à dr. avec les huissiers: Grégoire Junod, Philippe Leuba, Thomas Bach, Virginie Faivre et Cesla Amarelle. (Image: KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Cette énergie juvénile débordante a réjoui la cheffe du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture, Cesla Amarelle: «Quelle belle manière de vous approprier cet événement!» Et d’annoncer aux élèves que leur année scolaire allait être marquée par les JOJ: «Vous allez faire circuler la flamme olympique, faire des échanges linguistiques, rencontrer des athlètes ou tester des disciplines sportives. Une descente à ski peut donner l’occasion de faire des maths avec les degrés de la pente, de la physique avec l’énergie cinétique du skieur, du design pour les peintures des casques ou de l’économie en étudiant le sponsoring!»

«Un geste unique»

Après les discours, quatre membres du Swiss Olympic Youth Team ont effectué un tour de stade avec la torche olympique sous les acclamations des écoliers: Manon Wassenberg de Blonay (skeleton), Caroline Ulrich de La Tour-de-Peilz (ski-alpinisme), Fantin Ciompi d’Ollon (ski freestyle) et Thibault Métraux de Leysin (short track). C’est ce dernier qui a eu l’honneur d’allumer une première vasque sur sol lausannois. «Un grand honneur et une fierté: c’est un geste unique. Mais c’était aussi très stressant: j’ai cru un instant qu’elle n’allait pas s’allumer!» De quoi surmotiver ces quatre jeunes sportifs lors de leurs futures qualifications pour ces fameux JOJ qu’ils pourraient disputer à domicile.

Yodli, la mascotte de Lausanne 2020, était évidemment aussi de la partie pour le grand bonheur des enfants. (Image: KEYSTONE/Laurent Gillieron)

L’allumage de la flamme et la présence de la mascotte Yodli ont été les moments préférés d’un petit groupe se désaltérant sous un arbre après la cérémonie: «C’était génial. Bien mieux que les discours: on ne connaissait pas les gens qui parlaient et en plus il faisait trop chaud. Mais bon, ils n’ont pas fait trop long!» Le mot de la fin revient, lui, à Inès et Jessie, les deux accompagnatrices de Malik: «On est entrées dans l’histoire! Et même si on ne disputera pas les épreuves, aujourd’hui on a contribué à un petit bout des JOJ!»

Créé: 19.09.2019, 23h10

Infos supplémentaires en vrac

En balade La flamme olympique effectuera un tour de Suisse du 21 septembre au 9 janvier 2020.

Dans le canton, elle s’arrêtera à (par ordre chronologique) Lausanne (21.9), Morges (24.9), Nyon (26.9), Yverdon (27.9), Payerne (30.9), Aigle (1.10), Ollon (2.10), UNIL (3.10), Échallens (4.10), Château-d’Œx (7.10), Prilly (8.10), Puidoux (10.10) et Lausanne Musée olympique (13.10).


Festival à venir Dans son discours, le syndic de Lausanne, Grégoire Junod, a annoncé que les JOJ entraîneront la création à Lausanne d’«un festival mêlant culture et sport».


Lausanne2020 en chiffres
Les Jeux olympiques de la jeunesse se dérouleront du 9 au 22 janvier 2020 avec 1880 athlètes âgés de 15 à 18 ans en provenance de plus de 70 pays.

Les compétitions auront lieu dans les cantons de Vaud (Lausanne, la vallée de Joux, Leysin, Les Diablerets, Villars), du Valais (Champéry) et des Grisons (St. Moritz), ainsi qu’en France voisine (Les Rousses, stade des Tuffes).


Réseaux sociaux Lausanne 2020 est présent sur Facebook, Instagram, Twitter, LinkedIn, YouTube et Periscope: mots-clés @Lausanne2020, #Lausanne2020 et #YouthOlympics.


Internet lausanne2020.sport

Articles en relation

2020 élèves vaudois célèbrent l'esprit olympique à Lausanne

Lausanne 2020 Le stade Pierre-de-Coubertin a été le théâtre ce jeudi d'une cérémonie marquant le top départ de plusieurs mois de festivités autour des JOJ 2020. Plus...

La flamme olympique va brûler durant 113 jours grâce aux pompiers lausannois

Lausanne2020 Les hommes du feu veilleront jusqu’au 9 janvier sur la flamme allumée mardi à Athènes. Les symboles communs sont multiples. Plus...

La flamme olympique est enfin arrivée à Lausanne

JOJ 2020 Après avoir été allumée mardi à Athènes, la flamme des Jeux Olympiques de la Jeunesse est arrivée ce mercredi soir dans la ville hôte. Plus...

La flamme olympique de Lausanne 2020 a été allumée à Athènes

Olympisme Le périple de la torche des JO de la Jeunesse a démarré. La flamme, allumée à Athènes ce mardi matin, arrivera en Suisse mercredi soir. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.