L'UniL reçoit 14 millions de la Confédération

VaudL'Université de Lausanne (UniL) accueillera 35 étudiants en médecine humaine de plus grâce à ce financement.

L'UniL formera plus d'étudiants en médecine.

L'UniL formera plus d'étudiants en médecine. Image: Archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La répartition des 100 millions visant à augmenter le nombre de médecins diplômés est désormais connue: 14 millions vont à l'Université de Lausanne. Celle de Berne reçoit 25 millions, le plus gros montant. En tout, 363 places en médecine seront créées d'ici 2021.

L'Université de Lausanne (UniL) accueillera 35 étudiants en médecine humaine de plus. Grâce à 3,5 millions, le plus petit montant parmi les sites choisis, l'alma mater de Genève bénéficiera de huit places supplémentaires, a annoncé vendredi la Conférence suisse des hautes écoles (CSHE) devant les médias à Berne.

La CSHE a approuvé la répartition proposée par la Conférence des recteurs swissuniversities. Le but est de délivrer 1350 diplômes en médecine humaine par an à l'horizon 2025. L'an dernier, 895 sésames ont été remis.

Berne gagnante

Avec 90 places supplémentaires, c'est l'alma mater bernoise qui verra ses capacités d'accueil en études de médecine le plus augmenter. L'Université de Bâle accueillera 55 étudiants de plus sur ses bancs pour cette filière grâce à 14 millions.

A Fribourg, un master ouvrira ses portes dès 2019 pour 40 étudiants. Il sera financé à hauteur de huit millions. La haute école dispose déjà d'un bachelor en médecine humaine.

Un master conjoint avec l'université de Zurich verra également le jour dès 2020 dans les alma mater de St-Gall et de Lucerne, qui accueilleront chacune 40 futurs médecins. Les deux sites ont droit à 7,7 millions chacun.

Bachelor à l'EPFZ

L'Université de la Suisse italienne à Lugano proposera aussi en 2020 un master pour 70 étudiants, financé à hauteur de 13,5 millions.

Dès 2017, l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) disposera d'un bachelor en médecine humaine. Elle se voit octroyer 6,6 millions.

Son homologue lausannoise participera également à la formation dans cette filière. L'EPFL collaborera plus étroitement avec les universités de Lausanne et de Genève: la passerelle d'une année dont bénéficient déjà certains des étudiants de ces dernières sera renforcée.

Sur le montant total du crédit, 30 millions serviront à augmenter le nombre de diplômés entre 2017 et 2020. La CSHE note d'ailleurs que les hautes écoles ont déjà fourni des efforts en la matière ces dernières années. Le nombre de diplômes délivrés est passé de 744 en 2011 à près de 900 en 2015.

Les 70 millions de francs restants doivent permettre de créer de nouvelles places d'études en médecine, au niveau bachelor et master, dès l'année prochaine.

Moins de dépendance

A la tête de la CSHE, le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann, s'est montré satisfait de la solution trouvée. La discussion a été très constructive, a-t-il dit devant la presse.

Accroître le nombre de places d'études en médecine humaine permet de contribuer de manière considérable au système de santé suisse, a-t-il ajouté. Et la dépendance envers les médecins de l'étranger sera réduite.

Une journaliste voulait savoir si le fait d'impliquer les EPF, orientées sur les technologies, était la bonne recette pour pallier le manque de médecins généralistes. La conseillère d'Etat vaudoise Anne-Catherine Lyon (PS) en charge de la formation a répondu qu'il ne s'agissait pas seulement de rallonger le nombre de places d'étude.

Le Conseil fédéral a décidé en début d'année de débloquer 100 millions de plus pour assurer la relève médicale en Suisse et moins dépendre de l'étranger. Le crédit doit financer la période 2017-2020. Il a été approuvé par le Parlement à la session d'automne. (ats/nxp)

Créé: 18.11.2016, 18h37

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.