Passer au contenu principal

Les Verts bousculent la suprématie PS à Lausanne

À un peu plus d’un an des communales, les Verts pourraient revendiquer un 3e siège à la Muni. Mais l’alliance tient bon, pour le moment.

Au soir du premier tour des élections communales de 2016. De gauche à droite: les écologistes Jean-Yves Pidoux et Natacha Litzistorf, les socialistes Oscar Tosato, Florence Germond et Grégoire Junod et le popiste David Payot.
Au soir du premier tour des élections communales de 2016. De gauche à droite: les écologistes Jean-Yves Pidoux et Natacha Litzistorf, les socialistes Oscar Tosato, Florence Germond et Grégoire Junod et le popiste David Payot.
Jean-Bernard Sieber

C’est historique. Pour la première fois dans une élection, le score des Verts lausannois – jeunesse comprise – dépasse celui des socialistes. Que les écologistes aient fait un résultat canon à Lausanne n’est pas surprenant en soi: la vague verte ne s’est pas arrêtée aux frontières de la capitale vaudoise. En comparaison d’avec 2015, la formation obtient plus de 11% de voix en plus.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.