[VIDEO] Examens obligent, moins d'étudiants ont fait grève

Grève pour le climatSelon la police, 4500 personnes ont manifesté pour le climat à Lausanne ce vendredi, contre près de 15'000 en mars dernier.

À Lausanne, la participation à la grève pour le climat était moindre ce vendredi, en pleine période d’examens. Mais la ferveur reprendra dès la rentrée, assure Loris Socchi, membre du comité Grève pour le climat.
Vidéo: EPA/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En comparant les différentes mobilisations pour le climat de ces derniers mois, on pourrait se demander si la ferveur des jeunes n’est pas en train de s’essouffler. En effet, s’ils étaient plus de 15'000 à défiler dans les rues de la capitale vaudoise le 15 mars dernier, ils n’étaient ce vendredi plus que 4500, selon les estimations de la police. Une baisse observée également ailleurs en Suisse. À Genève, ils étaient par exemple 2500 manifestants, contre 5000 en mars.

Pas de quoi, toutefois, inquiéter les organisateurs. «Cette cinquième mobilisation nationale coïncide avec la fin de l’année scolaire et tous les tests et examens qui vont avec», justifie Loris Socchi, membre du comité Grève pour le climat. Pour le jeune homme, pas de doute, dès la rentrée, la ferveur des jeunes Vaudois reprendra de plus belle. «Certes, Vaud a déclaré l’urgence climatique, mais il faut maintenant que des décisions concrètes soient prises au niveau politique. Et on attend toujours.»

Les examens, ce n’est en tout cas pas ce qui a empêché Caroline, 15 ans, de faire grève ce vendredi. «Je suis en dernière année de l’école obligatoire. Plus de la moitié de ma classe n’est pas venue car nous avons les examens dans deux semaines et il faut réviser. Mais moi, ça ne m’a pas empêchée de venir. Je ne vois pas pourquoi étudier si on n’a de toute façon pas d’avenir sur cette planète.»

Un avis que partage Dimitri, 20 ans, étudiant à l’UNIL. «Les tests, on peut les repasser, tandis que la planète, on ne peut pas la changer.» Concernant la réussite de ses examens, il reste toutefois confiant: «Ce ne sont pas ces quelques heures passées à manifester qui me feront louper mes examens. S’il le faut, je passerai des nuits blanches pour réviser.»

Pour Antoine, 20 ans, étudiant à l’EPFL, l’urgence climatique passe avant tout. «Chacun est libre de venir manifester ou pas, mais pour moi, le climat est une priorité.»

Au niveau suisse, il s’agissait déjà de la cinquième mobilisation en faveur de l’environnement depuis le début de l’année, la troisième à se dérouler un vendredi sous la forme d’une «grève» du climat après celles du 18 janvier et du 15 mars. Deux manifestations qui avaient respectivement attiré quelque 22'000 et 50'000 personnes dans tout le pays.

Grève mondiale

A noter que cette «grève» a été suivie dans le monde entier. Revêtant une importance toute particulière pour les pays de l’Union européenne, qui sont invités, ce week-end, à se rendre aux urnes pour choisir leurs futurs représentants à Bruxelles. Des marches ont été organisées dans 1263 villes de 107 pays différents, a affirmé Greta Thunberg, l’étudiante suédoise à l’origine du mouvement. «L’activisme fonctionne. Alors, agissons», a lancé l’adolescente de 16 ans dans une vidéo postée sur son compte Twitter. «Si nous vivons comme nous le faisons maintenant, nous aurons besoin chaque année de 4,2 planètes Terre», a souligné celle qui a été proposée pour le Prix Nobel de la paix 2019.

(24 heures)

Créé: 24.05.2019, 18h27

Articles en relation

La grève du climat fait parler d'elle sur les réseaux sociaux

Manifestations A Lausanne, comme dans d'autres villes du monde, des foules se sont rassemblées ce 24 mai pour manifester en faveur du climat. Tour d'horizon. Plus...

21'600 francs d'amende pour une partie de tennis sauvage

Activisme Des membres du collectif Lausanne Action Climat viennent d’être condamnés pour une action menée au Credit Suisse. Plus...

Les gymnasiens de Burier se bougent pour le climat

L'invitée Isabelle Tasset Vacheyrout apprécie les «écogestes» mis en place au gymnase de La Tour-de-Peilz. Plus...

[VIDEO] Climat: le changement, ça commence déjà par une soupe

Grève mondiale pour le climat Quatre jeunes Lausannois expliquent l'urgence d'agir pour le climat, en récupérant des invendus de supermarchés pour lutter contre le gaspillage. Rencontre. Plus...

L’acte III de la mob’ pour le climat bat des records

Manifestations Entre 10 et 15'000 personnes ont battu le pavé vendredi à Lausanne à l’occasion de la grève pour le climat. Pour la première fois, des incidents ont perturbé le défilé. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.