Passer au contenu principal

Trop vieux, ils se font contrôler sur le campus

Deux étudiants d’origine étrangère ont dû présenter leur carte d’identité pour un «comportement suspect».

Guillermo Fernandez (à dr.) accompagné de Abdel Hay Ahmed à l’endroit où ils ont été contrôlés.
Guillermo Fernandez (à dr.) accompagné de Abdel Hay Ahmed à l’endroit où ils ont été contrôlés.
Patrick Martin

Etudiant à l’UNIL, Guillermo Fernandez ne digère toujours pas ce qu’il a entendu sur le campus, mercredi dernier. «On nous a signalé que vous aviez un comportement suspicieux (sic)», lui a asséné un vigile lors d’un contrôle d’identité effectué au beau milieu de la journée. Une interpellation qui laisse Guillermo dans l’incompréhension. Ce jour-là, il rejoignait simplement le bâtiment Internef en marchant depuis la bibliothèque, accompagné d’un ami inscrit à la Faculté de droit, comme lui, Abdel Hay Ahmed.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.