Villageois remontés contre une route fermée deux ans

Gros-de-VaudLe projet de fermer 24 mois la route entre Bottens et Cugy, sur laquelle circulent près de 9000 véhicules par jour, fait réagir.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En général, les fermetures de routes pour travaux suscitent la grogne des automobilistes au moment où ils arrivent devant les panneaux indiquant la déviation. Mais celle prévue entre Bottens et Cugy a mis le feu aux poudres bien avant le premier coup de pioche. Et pour cause: les premières rumeurs à propos du projet évoquaient une fermeture complète d’une durée de… quarante-cinq mois!

«L’hiver passé, on m’a présenté des variantes qui prévoyaient encore entre vingt-quatre et trente-six mois de fermeture», se souvient le député Jean-François Thuillard, président de la commission du Grand Conseil chargée d’étudier le dossier. «J’ai alors interpellé la conseillère d’État chargée du dossier (ndlr: Nuria Gorrite) pour lui dire qu’il fallait qu’on trouve des solutions.»

Également syndic de Froideville, village qui pourrait voir la circulation en transit dans ses rues passer de 800 à 8000 véhicules par jour durant les travaux, le député est tenu par le secret des délibérations. Mais il annonce quand même que le scénario à l’étude actuellement ne prévoit «plus» qu’une fermeture totale de deux fois huit mois, avec une ouverture intermédiaire durant l’hiver.

10 millions pour 3 km

Le projet restera de toute manière important. Situé sur un tronçon du «réseau de base principal» et qualifié «d’entretien lourd» dans l’exposé des motifs et projet de décret (EMPD) présenté par le Conseil d’État en mai dernier, il est devisé à 9,95 millions de francs. Le chantier doit permettre de complètement refaire les 2,9 km de la route cantonale reliant les deux villages: fondations, drainages, élargissements, présélections, arrêt de bus et autres ouvrages d’art. Le problème est que cette route est utilisée par 8850 véhicules par jour, dont 135 poids lourds.

Ancien député et habitant de Bottens, Bertrand Clot ne remet pas en cause la nécessité des travaux. Mais il ne peut accepter le principe d’une fermeture totale de longue durée. Il est donc intervenu lors de la dernière séance du Conseil communal du village et a obtenu, avec le soutien unanime de l’assemblée, que la Municipalité reprenne contact avec la Direction générale de la mobilité et des routes (DGMR). «Avec le projet actuel, les conséquences de ce chantier seraient trop importantes climatiquement et économiquement», explique l’ancien député. Et d’avancer quelques calculs édifiants: en comptant un détour minimal de 3 km, on obtient déjà une distance supplémentaire à parcourir chaque jour de 26'550 km, de quoi produire 2500 tonnes de CO2 en plus chaque année.

Commerçants lésés

Bertrand Clot s’inquiète aussi pour les commerces locaux, qui vivent en grande partie de la clientèle de transit: restaurants, épicerie et stations-service. Enfin, ce bon connaisseur du monde des travaux a estimé à partir des chiffres disponibles que ce chantier de près de 3 km ne compterait en moyenne que sept hommes en activité par jour, ce qui lui semble bien peu.

Cette levée de boucliers a déjà des conséquences: une rencontre entre représentants de Bottens et de la DGMR est prévue la semaine prochaine. Elle permettra sans doute de faire encore évoluer ce projet, qui devrait être soumis au Grand Conseil en septembre prochain. Cela explique pourquoi la DGMR se refuse pour l’heure à tout commentaire. On aurait pourtant bien aimé comprendre pourquoi le projet initial était parti sur des bases si radicales.

Créé: 12.07.2019, 07h32

Articles en relation

Installée depuis dix ans, une grue exaspère Bottens

Gros-de-Vaud Plusieurs habitants aimeraient voir disparaître l’engin de levage du dépôt d’un entrepreneur. Mais il n’existe pas de solution simple. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.