La Ville fermera la rue qui passe devant la Bossette

CirculationLa place du Nord à Lausanne sera interdite au trafic dès cet été, et l’entier du quartier du Vallon passera en zone de rencontre à 20 km/h et en zone à 30 km/h.

Dès cet été, il n'y aura plus de voitures en stationnement ni en circulation à la place du Nord.

Dès cet été, il n'y aura plus de voitures en stationnement ni en circulation à la place du Nord. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Décidément, Lausanne enchaîne primeur sur primeur ces temps-ci du côté de la Cité. Après avoir annoncé que la musique était désormais interdite toute la journée dans le parc public jouxtant le Mudac (lire «24 heures» de samedi), les autorités ont pris une autre mesure tout aussi inédite visant à la tranquillité des habitants: rendre une rue à ses riverains.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

En l’occurrence, il s’agit de la place du Nord, connue pour passer devant le bistrot de la Bossette et offrir aux Lausannois motorisés une possibilité de transit bien appréciée. «Le report du trafic se fera sur le Tunnel et la Borde», estime Louis Schumacher, chef de projet au Service des routes et de la mobilité. Si tout va bien, c’est l’entier du quartier du Vallon, avec ses 1400 habitants, qui devrait présenter un nouveau visage en matière de circulation dès cet été.

C’est dans le cadre d’une démarche participative, initiée par Lausanne avec les habitants du Vallon il y a quelques années, que l’éventualité de fermer la place du Nord au trafic a été évoquée puis sérieusement étudiée. «C’était un souhait des gens du quartier», rappelle Louis Schumacher. Au final, il a été décidé de créer une nouvelle zone de rencontre au nord de la Cité, avec une limitation à 20 ou 30 km/h pour tout le Vallon. Une restriction valable tant à la rue de l’Industrie qu’à celle du Vallon, mais pas sur le giratoire de la Barre ni sur le bas de l’avenue Vulliemin. Il faudra donc lever le pied.

Ouvrir le parc sur la rue

La mesure phare du projet est bien entendu la fermeture au trafic, sauf ayants droit et livraisons à certaines heures, de la place du Nord. «L’idée, c’est d’ouvrir le parc existant sur la rue», explique Louis Schumacher. Dans le détail, les huit places de parc situées à la hauteur de la Bossette seront supprimées, et relocalisées le long de la rue de l’Industrie.

Une opération pas tout à fait blanche, puisque les automobilistes en perdront tout de même trois dans cette affaire. Ils perdront surtout une artère qui leur permettait de se rendre à Bellevaux, voire au Mont, en évitant les bouchons aux heures de pointe. Un raccourci prisé par 1800 véhicules par jour en moyenne. Quant aux petits malins qui pensaient pouvoir passer par la rue du Vallon et ainsi rejoindre l’avenue Vulliemin un peu plus haut, ils devront déchanter. La rue du Vallon sera mise exprès en sens interdit pour éviter la manœuvre.

«Ce que nous avons décidé pour ce quartier, c’est un plus pour les habitants, une véritable opportunité. Cela montre qu’il est possible de tranquilliser des quartiers avec des mesures appropriées», assure Olivier Français, municipal lausannois des Travaux. (24 heures)

Créé: 11.05.2015, 16h26

Plein d'idées pour l'avenir

«Je suis vraiment très contente que la place du Nord soit fermée au trafic. Quand j’entendais des voitures la remonter en vitesse, je craignais pour mes clients sur la terrasse!» Cécile Schmidt Perret, patronne de la Bossette, est toutefois consciente qu’elle devra s’adapter à cette nouvelle donne. «Il y aura peut-être une baisse de fréquentation au début, mais les gens reviendront, à pied ou à vélo cette fois-ci.»
Philipp Schweizer est le fondateur de l’Association du quartier du Vallon. Il se fait aussi une joie de la fermeture de la place du Nord. «Quand les voitures ne passeront plus, on n’y perdra vraiment pas grand-chose. Pacifier la zone en ralentissant le trafic, c’était une demande forte des habitants.»
Et ces derniers savent visiblement quoi faire d’une rue devenue soudain vide. «Nous allons leur demander de composer leurs aménagements rêvés. Il est déjà envisagé de créer une terrasse-scène à l’endroit des places de parcs qui auront disparu, et d’y organiser des événements ponctuels, de construire un mur de grimpe, de poser des grils et, pourquoi pas, d’installer un toboggan qui partirait du giratoire de la Barre pour arriver tout en bas sur la place de jeu», imagine Philipp Schweizer.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 11 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...