Ville et forains sauvent le Carnaval de Lausanne

ÉvénementPour sortir la manifestation de l’ornière financière, les forains ont réglé sa dette. La Municipalité allège aussi les charges.

Ces deux dernières années, il n’a pas plu que des confettis sur la manifestation, plombée par une météo défavorable. Des conditions qui ont contribué à sa fragilité financière

Ces deux dernières années, il n’a pas plu que des confettis sur la manifestation, plombée par une météo défavorable. Des conditions qui ont contribué à sa fragilité financière Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Carnaval de Lausanne. 1983-2018. RIP?» Ce message Facebook est d’autant plus alarmiste qu’il émane de Jean-Pierre Manigley, le président de la manifestation. Presque une pierre tombale dans la mare, à en croire la vague de commentaires abasourdis qu’il a déclenchée. C’était il y a quelques jours et, à ce moment-là, les difficultés économiques de l’événement menaçaient sérieusement son avenir.

«Nous sortons d’une période très difficile. Il y a trois ans, la Municipalité a avancé l’heure de fermeture des stands et nous avons aussi eu de la pluie lors des deux dernières éditions», rappelle le président. Résultat: 50'000 francs de dettes, beaucoup trop pour envisager de continuer.

Déjà une subvention

Le comité d’organisation s’est donc tourné vers la Ville pour lui demander de l’aide. Cette dernière subventionne déjà la manifestation à hauteur de 30'000 francs annuels et a refusé toute rallonge. «Par contre, elle va faire différents gestes qui nous permettront de diminuer les charges», annonce Jean-Pierre Manigley. «L’électricité ne peut pas être gratuite mais nous allons offrir certaines facilités qui simplifieront l’activité des forains, détaille le municipal de l’Économie, Pierre-Antoine Hildbrand. Le dispositif sécuritaire et sanitaire sera aussi allégé via une meilleure analyse des risques. Finalement, des frais quant à l’usage du domaine public ont été réduits.» Un ensemble de mesures qui devraient permettre au Carnaval d’économiser près de 20'000 francs.

Mais si cette décision adoucit l’avenir, elle ne règle pas la note salée du passé. «Heureusement, les forains ont accepté de payer leurs places plus chères pour nous permettre de combler les dettes. Il ne s’agit pas d’un forfait, plutôt d’une augmentation au prorata du prix de l’emplacement», indique le président. Avec cette soixantaine de contributions, la manifestation est donc parvenue à refaire surface. Elle investira les rues de la capitale du 3 au 6 mai prochain. Et si la météo est clémente, permettant aux organisateurs de dégager un bénéfice, ils promettent de le réinjecter dans l’animation.

Scepticisme à l’UDC

«C’est un événement qui a toute sa place à Lausanne, bien qu’il ne s’agisse pas d’une manifestation de la Ville, souligne Pierre-Antoine Hildbrand. Il faut se réjouir de la solution trouvée, qui ne pèse pas sur les finances communales.» Le municipal PLR répond ici à l’intervention, chez nos confrères de La Télé, du conseiller communal UDC Fabrice Moscheni. «On ne va pas dire qu’il faut arrêter de subventionner la culture mais peut-être qu’une gouvernance financière et des directions beaucoup plus claires s’imposeraient au niveau de sa gestion à Lausanne», expliquait l’élu, en rappelant que la dette de la Ville est très élevée.

Pour Jean-Pierre Manigley, ce scepticisme est un peu injuste. «Au comité, nous sommes tous bénévoles. De plus, le Carnaval permet à plein de gens de gagner leur vie, les forains mais aussi les commerçants par exemple. Si certains estiment que l’aide municipale est démesurée, il faut qu’ils comparent avec d’autres manifestations. Lausanne mérite une fête populaire et nous l’organisons avec le cœur.» (24 heures)

Créé: 27.02.2018, 07h39

Articles en relation

Le Carnaval de Lausanne n'ira plus jusqu’au bout de la nuit

Fête Par soucis d’équité avec les autres manifestations de plein air, la Municipalité a aligné les horaires du Carnaval sur les autres. La musique devra cesser à 1h30 du matin. Plus...

Un carnaval moins tardif, mais tout aussi festif

Lausanne La manifestation envahit les rues et places du centre-ville lausannois ce samedi et ce dimanche 9 et 10 mai. Plus...

Les Brésiliens disqualifiés pour une histoire de bières

Carnaval de Lausanne Les organisateurs ont retiré le prix du plus beau char 2015 aux Sud-Américains, les croyant de mèche avec des vendeurs sauvages. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Pro Infirmis aide à reconnaître les artistes handicapés. Paru le 24 avril 2018
(Image: Bénédicte) Plus...