La Ville veut sécuriser ses passages piétons

LausanneUn tiers des passages piétons lausannois doivent être améliorés. La Ville s’y met dès cette année.

A l'avenue d'Echallens, le passage piéton a été sécurisé par un ilot et un meilleur marquage.

A l'avenue d'Echallens, le passage piéton a été sécurisé par un ilot et un meilleur marquage. Image: GÉRALD BOSSHARD - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lausanne fait-elle partie des mauvais élèves en matière de sécurité des piétons? Le TCS pointait certains passages à la fin de l’an dernier. La Ville contestait cette vision des choses, mais des mesures seront prises pour améliorer la situation. En réponse à une interpellation du conseiller communal Johan Pain (La Gauche), la Municipalité entend assainir près d’un tiers des passages non régulés par des feux.

La Municipalité lausannoise avait tancé le pointage du TCS, qui n’a rien d’exhaustif. En charge des Travaux, Olivier Français a réitéré devant le Conseil. «La sécurité, c’est notre priorité», assure le municipal, fort d’une étude réalisée par les services de la Ville durant l’été 2013. Plus de 700 passages non régulés ont été inspectés. Le résultat est édifiant puisque 14% des passages sont jugés «pernicieux» en termes de sécurité. Ils constituent une priorité. De plus, 21% des cas ont été jugés «inadaptés» et feront l’objet d’une étude. Finalement, la Ville estime que les deux tiers de ces passages piétons sont «bons».

Les aménagements viseront notamment à améliorer la visibilité des piétons. Le rapport de l’Exécutif lausannois considère en effet qu’une distance de 55 mètres de visibilité doit être garantie. L’éclairage des bandes jaunes devrait en outre revenir au goût du jour. «A l’époque, les experts considéraient ces éclairages comme dangereux, rappelle le municipal Olivier Français. La technologie a évolué et le Plan lumières de la ville comprend l’éclairage des passages piétonniers à grands flux.» Selon la charge de trafic, la construction d’îlots centraux sera également prise en considération.

«Il y a dix ans, on constatait un danger et on le corrigeait, conclut le municipal. Maintenant, on doit mettre à l’enquête, mais je peux vous dire que si un danger est vraiment reconnu, on agit en oubliant la procédure.» (24 heures)

Créé: 09.04.2015, 10h40

Articles en relation

A Lausanne, traverser entre certains clous peut être dangereux

Trafic Seul un des passages piétons jugés dangereux par le TCS en 2012 a été transformé depuis. Explications. Plus...

Les trottoirs rabaissés, une mode nyonnaise?

Mobilité La Municipalité ne remettra pas en cause sa politique de cohabitation des piétons, vélos et voitures. Plus...

Les routes moins meurtrières sauf pour les cyclistes

Suisse Selon l'Office fédéral des routes, moins de piétons et d'automobilistes ont perdu la vie en 2014. En revanche le constat est plus lourd pour les cyclistes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.