Le vin s'écoute au casque au Sound Sound Festival

PullyFin juin, la manifestation mettra en musique la dégustation de crus d’ici et d’ailleurs

Les organisateurs de «A l'écoute du vin» (23, 24 et 25 juin) entourent Olivier Meylan, patron du Pully Sound Sound Festival (deuxième depuis la gauche). Chaque grand cru sera dégusté dans un lieu particulier et accompagné d'une bande-son sur mesure.
Vidéo: Anetka Mühlemann


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Trois grands crus venant de Bordeaux, d’Yvorne et de Catalogne. Trois pistes audio de dix minutes chacune. Casque sans fil sur les oreilles façon silent party, on déguste son verre au rythme d’une bande-son spécialement créée pour souligner les caractéristiques de chaque bouteille. Voix, notes, bruissements de l’eau, ambiances du sud… Plus qu’une simple playlist, l’habillage sonore sur mesure mis en valeur par une acoustique 3D est censé refléter l’impression gustative.

«A l’écoute du vin» est l’une des animations phares de la première édition du Pully Sound Sound Festival, les 23, 24 et 25 juin prochains (www.soundsound.ch). Les organisateurs, qui se sont adjoint les services d’un sound designer et de deux professionnels de la vigne, annoncent une «expérience sensorielle globale».

On peut d’ores et déjà révéler que la dégustation du chasselas du Chablais (Domaine de la Baudelière) sera rythmée par la voix émouvante de Charles Ferdinand Ramuz, devisant sur le dur travail de la vigne… en Lavaux.

«Le but de l’expérience est avant tout de susciter une discussion. Et des émotions»

Aucun cru du vignoble en terrasse n’est programmé. Maladresse? «La musique est une ouverture; le vin aussi, répond Olivier Meylan, patron du Sound Sound. Le but de l’expérience est avant tout de susciter une discussion. Et des émotions.»

L’ex-directeur de feu le For Noise se réjouit d’«actionner le dernier sens qui ne l’était pas dans la dégustation du vin: l’ouïe. Dans les festivals, on boit des verres au bar entre amis avant ou après le concert. Nous voulions allier les deux expériences et mettre en musique ces vins très particuliers et leur histoire.»

La vue n’est pas oubliée. La dégustation du bordeaux se fera face au lac, sur l’esplanade du Prieuré; celle du chasselas dans la cour de l’édifice, au milieu des vieilles pierres évoquant la minéralité du cépage. «Le dernier vin se dégustera les yeux bandés pour une pure introspection», indique Olivier Meylan. (24 heures)

Créé: 13.06.2017, 06h56

Articles en relation

Un nouveau festival pour faire bouger Pully après le For Noise

Loisirs Olivier Meylan présente le Pully Sound Sound Festival, attendu fin juin. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...