Passer au contenu principal

Le Vivarium de Lausanne a trois mois pour éponger ses dettes

Un sursis concordataire a été accordé à l'’institution lausannoise, qui devra réunir un quart de million d'ici au 11 juillet. Plusieurs pistes de collaborations sont étudiées.

Vivarium de Lausanne
Vivarium de Lausanne
Keystone
Un iguane vert
Un iguane vert
Keystone
Un iguane vert
Un iguane vert
Keystone
1 / 9

«Quel est l’avenir du musée des beaux lézards?» a demandé mardi après-midi au Grand Conseil la Lausannoise Christiane Jaquet-Berger. «En sursis concordataire depuis peu», a annoncé la conseillère d’Etat Anne-Catherine Lyon. Le Tribunal civil de Lausanne a accordé trois mois au Vivarium pour trouver 250'000 francs pour éponger ses dettes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.