Des voisins veulent sauver La Printanière à Ouchy

LausanneCette villa du XIXe siècle pourrait être remplacée par deux immeubles. Des riverains craignent que le projet dénature le quartier.

La Printanière ne figure pas au recensement architectural du Canton, contrairement à plusieurs villas voisines.

La Printanière ne figure pas au recensement architectural du Canton, contrairement à plusieurs villas voisines. Image: VANESSA CARDOSO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les jours de La Printanière semblent comptés. Cachée derrière de grands arbres, au 51 de l’avenue d’Ouchy à Lausanne, la bâtisse devrait être détruite au profit de deux immeubles. Le projet prévoit 43 logements, un atelier d’artiste ou encore l’aménagement d’une place de jeux. Érigée à la fin du XIXe siècle, La Printanière fut une pension puis un pensionnat pour garçons avant d’être transformée en laboratoire médical et, enfin, d’accueillir la collection d’art du banquier Alfred Magnenat et de son épouse Alice.

Aujourd’hui, des voisins s’élèvent contre la disparition programmée de cette villa, leur pétition en ligne a déjà recueilli plus de 800 signatures. Contrairement aux trois maisons voisines, La Printanière ne figure pas au recensement architectural du Canton mais les pétitionnaires appellent à sa sauvegarde afin de «préserver l’ensemble historique uniforme» du quartier.

«Nous avons certes un intérêt à conserver une vue dégagée mais nous nous demandons surtout quel impact auraient ces immeubles de sept étages dans le contexte patrimonial du site», indique Stéphane Macé, fils de la propriétaire du Chalet d’Ouchy, situé au numéro 49. Ce dernier développe les activités culturelles du chalet qui accueille des expositions éphémères tout comme un marché de Noël ou des concerts. «Nous faisons vivre ce bâtiment emblématique de Lausanne car nous estimons qu’il faut partager ce patrimoine mais, en face d’un tel projet, il pourrait complètement perdre son aspect intimiste.» À ses côtés, l’architecte Olivier Genetelli ajoute: «Nous sommes dans un secteur très identitaire des quartiers sous-gare et bordant la promenade de Brillancourt. Cette villa, comme d’autres aux alentours, était un lieu de villégiature pour les écrivains et les artistes, il serait dommage qu’un tel élément ne puisse être préservé.»

«La Municipalité devra opérer une pesée des intérêts entre les qualités recensées et la nécessité de densifier la ville»

«Ce projet prend place sur une parcelle figurant au recensement ICOMOS des parcs et jardins historiques de la Suisse, observe André Baillot, chef du Service de l’urbanisme lausannois. Celle-ci est située à proximité immédiate du Chalet d’Ouchy, maison sous protection cantonale. À ce titre, le dossier sera transmis à la Direction monuments et sites du Canton pour préavis.» Et de préciser que l’ISOS a attribué un objectif de sauvegarde C au périmètre dans lequel se trouve le terrain, «soit la qualification la moins importante». Mais pour André Baillot, La Printanière «participe à l’identité actuelle du chemin de Roseneck qui est bien préservée du côté sud, grâce à la continuité des murs, mais aussi par l’alignement identique des constructions».

La Municipalité n’a pas encore été saisie du dossier, mais elle aura son mot à dire, prévient le spécialiste. «La démolition du bâtiment, de son jardin et des murs en limite contribueront à modifier de manière sensible le tissu bâti de ce secteur. Dès lors, la Municipalité, à l’issue de la procédure en cours, devra opérer une pesée des intérêts en présence, soit entre les qualités recensées et la nécessité de densifier la ville.»

Créé: 27.04.2019, 08h37

Articles en relation

Colère pour un vieux rural rasé au profit d’une Migros

Lutry La destruction d’une batisse inventoriée par l’Etat froisse les voisins, mécontents de voir débarquer le grand distributeur. Plus...

La villa-bunker mise sur l’intérêt public

Gletterens (FR) Malgré l’avis du canton, les promoteurs poursuivent leur démarche de valorisation du site de La Châtelaine. Plus...

À 3 ans, ils débarrassent Ouchy de ses déchets

Lausanne Chaque semaine, les enfants de trois crèches privées œuvrent à leur échelle contre le littering. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...