Passer au contenu principal

Les voitures verrouillées sont leurs cibles préférées

Deux hommes jugés à Lausanne pour plus de soixante cas de vol dans des véhicules par bris de vitre commis en deux mois

Tous les faits reprochés se situent dans un espace de deux mois, tant dans le Nord vaudois que sur l’arc lémanique.
Tous les faits reprochés se situent dans un espace de deux mois, tant dans le Nord vaudois que sur l’arc lémanique.
VANESSA CARDOSO/A

«Cas 19. A Villars-Epeney, au Refuge des Bûcherons, le 24 octobre 2014, entre 15 h 30 et 17 h, José* et Marcel* ont brisé la vitre avant droite et endommagé le cadre de vitre d’un véhicule Renault Mégane immatriculé VD ****** et y ont dérobé un sac à main contenant de nombreux objets, dont deux cartes BCV et PostFinance. Ils ont ensuite utilisé ces deux cartes, dont les codes étaient inscrits au dos de photos se trouvant dans le porte-monnaie, pour retirer deux fois 1000 francs au bancomat, à Yverdon.» Des cas presque aussi pathétiques que celui-là, il y en avait une soixantaine sur l’acte d’accusation lu lundi par la présidente le Tribunal correctionnel de Lausanne. Des cas qui illustrent autant l’audace des cambrioleurs que la naïveté de certains automobilistes croyant protéger leurs biens en verrouillant leur véhicule.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.