Une «vraie» brocante avec le culte de la belle chose

LavauxDeux habitants de Bourg-en-Lavaux lancent «Cully Broc’», un nouveau rendez-vous au bord du lac pour les amateurs de «vintage». Ils rêvent déjà d’y ajouter, à terme, le «Cully Motors».

Hubert Detrey (à g.) et Jeff Martin s'engagent pour animer le village de Cully. Le premier fait partie du comité du Cully Bazar, le second a créé le Petit Marché du dimanche sur la place d'Armes.

Hubert Detrey (à g.) et Jeff Martin s'engagent pour animer le village de Cully. Le premier fait partie du comité du Cully Bazar, le second a créé le Petit Marché du dimanche sur la place d'Armes. Image: Odile Meylan

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il fera bon chiner à la fin du mois de mai au bord du lac à Cully. Deux passionnés lancent un nouveau rendez-vous pour les amateurs d’objets anciens: la bien nommée «Cully Broc’». «Nous sommes déçus des brocantes qui sont bientôt toutes devenues des vide-greniers, explique Hubert Detrey, initiateur du projet avec Jeff Martin. Nous voulons proposer une vraie belle brocante, avec de vraies vieilles choses, pas des rééditions.»

Cette première édition, qui se déroulera les 28 et 29 mai, prend le relais de feu la Brocante de Cully, qui s’est arrêtée en 2015. Pour Jeff Martin, il n’était pas question de laisser ce créneau vide. «Dans notre petit village, il faut se bouger, estime le boulanger et initiateur du Petit marché du dimanche à Cully. J’ai le trouillomètre à zéro, avec le projet de développement de la gare (ndlr: un centre commercial est prévu hors du centre du village), que les gens nous oublient.»

Pas de camelote, c'est promis

Et tout est mis en place pour rendre le moment inoubliable. Le Camping de Moratel accueille gratuitement les brocanteurs qui le souhaitent, l’association des habitants et des commerçants de Bourg-en-Lavaux LABEL soutient le projet, la Commune collabore. Et, point crucial pour les organisateurs, il n’y aura ni camelote sur les stands ni cartons à bananes en guise de présentoir. «On a refusé des marchands qui font de la réédition», explique Hubert Detrey.

Mais attention, rassure-t-il, il ne s’agit pas de proposer une foire aux antiquaires avec les prix faramineux que cela suppose. «On fait de la brocante, pas de l’antiquité! précise-t-il. En fait, les marchands sont demandeurs de ça.» Olivier Poncioni, brocanteur à Neuchâtel, confirme: «Les brocantes sous une tente en plastique, il faut que ça s’arrête. Pour que cela marche, il faut le culte de la belle chose, la qualité, un beau cadre. Bref, il faut vendre du rêve!»

Tombé dans le milieu de la brocante tout petit, celui qui se présente comme «antiquaire du 20e», parce que «brocanteur» est devenu péjoratif, déplore le «foutoir» actuel du commerce d’objets anciens. «Avant, il y avait trois catégories distinctes: les puciers style Emmaüs, les brocanteurs et les antiquaires. Aujourd’hui, tout le monde s’improvise du métier, surtout avec l’arrivée des sites Internet de vente privée. Et il y a des «brocantes» tous les week-ends. Il faut se démarquer.»

Jeff Martin et Hubert Detrey l’ont bien compris. Et la première Cully Broc’ pas encore consommée, ils rêvent déjà de 2017. Pour sa 2e édition, la nouvelle brocante accueillera le tout premier Cully Motors, un rendez-vous de véhicules anciens. L’idée est de laisser entrer et se garer dans le cadre de la brocante que les véhicules datant d’avant 1950 dont les chauffeurs seront habillés d’époque. Un avant-goût sera présenté lors de cette première édition.


Cully Broc’sa 28 (10 h-21 h) et di 29 mai (10 h-17 h). Guinguette le samedi soir dès 21 h. www.cullybroc.ch

Créé: 08.05.2016, 10h41

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.