Passer au contenu principal

Lausanne: un local d'injection à nouveau sur les rails

La Municipalité veut ouvrir au Vallon un «espace de consommation sécurisé», chaînon manquant de sa politique en matière de drogue.

Le local d'injection prendra place dans les locaux de la Fondation d'accueil à bas seuil ABS, où se trouvent déjà Le Passage et La Terrasse (photo).
Le local d'injection prendra place dans les locaux de la Fondation d'accueil à bas seuil ABS, où se trouvent déjà Le Passage et La Terrasse (photo).
Christian Brun

L’an prochain, cela fera tout juste dix ans que les Lausannois refusaient en votation le principe d’un local d’injection de drogues. Lundi, la Municipalité a présenté un nouveau projet pilote allant dans ce sens, en mettant clairement dans la balance la consommation qui se fait aujourd’hui en partie sur l’espace public. Son ouverture est espérée pour 2017. Au mépris de la volonté populaire? Pas sûr. Désormais, la Ville change de vocabulaire en parlant d’un «espace de consommation sécurisé» (ECS). Ce changement semble aller plus loin que la seule rhétorique. Et le projet lausannois bénéficie de l’expérience acquise pendant des années par d’autres villes de Suisse.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.