Lausanne soutient treize projets d'intégration

MigrantsExpos, théâtre, et autres ateliers font partie des initiatives subventionnées par un nouveau fonds. Tour d’horizon

Ludmila Bovard, présidente de l'Association Léman Russe, entourée de quelques membres et professeurs - explique son projet de conte musical.

Ludmila Bovard, présidente de l'Association Léman Russe, entourée de quelques membres et professeurs - explique son projet de conte musical. Image: Gérald Bosshard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un conte russe transformé en spectacle vivant, un repas sous forme de voyage culinaire ou encore une exposition sur le sauvetage de juifs en Albanie. Voilà trois des treize projets sélectionnés dans le cadre du Fonds lausannois d’intégration (FLI).

Lancé le 1er septembre dernier par le Bureau lausannois pour les immigrés (BLI), il est constitué d’une enveloppe de 100'000 francs par année et vise à soutenir des initiatives multiculturelles, antiracistes et permettant une meilleure compréhension et cohabitation entre les communautés vivant à Lausanne. «Sur les 19 candidatures reçues en un mois, la commission tripartite (composée d’associations d’étrangers, d’élus communaux et du BLI) en a retenu treize qui se réaliseront courant 2015, explique le municipal Marc Vuilleumier. Je suis heureux de l’engouement qu’a suscité ce fonds.»

De 3600 à 10'00 francs
Les nominés recevront une subvention allant de 3600 à 10'000 francs. Au total, seuls 74'000 francs seront déboursés pour ces premiers projets retenus par le FLI. «Le prochain délai de candidature est fixé au 15 avril 2015, explique Gabriela Amarelle, déléguée à l’Intégration de la Ville. Les projets dont le coût total ne dépasse pas 5000 francs peuvent être déposés au BLI à tout moment.»

En mars 2015, les passants verront se déplacer en ville un bus typique des pays du Sud grâce à l’idée originale d’InterCultures. Un écran embarqué permettra aux curieux de visionner des témoignages de migrants et de donner leur avis face à la caméra. Le même mois, les habitants de trois quartiers lausannois se réuniront autour d’ateliers créatifs grâce au projet de Métis’Arte. Cela permettra de récolter des anecdotes qui déboucheront sur une pièce de théâtre sur l’interculturalité.

La particularité du FLI réside dans la diversité des projets primés: théâtre, danse, actions sur le terrain, ateliers.


Mon Image

«Besa à Lausanne»

Parmi les projets ayant reçu une subvention de 10' 000 francs, il y a l’exposition «Besa à Lausanne», du nom donné en Albanie au code de l’honneur. Le pays a en effet sauvé un grand nombre de juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Un pan de l’histoire souvent méconnu du grand public. Bashkim Iseni, d’Albinfo, explique: «L’Albanie est un des rares pays d’Europe où le nombre de juifs a augmenté pendant la Seconde Guerre mondiale.» Une exposition composée de photographies de l’Américain Norman H. Gershman permettra au public de découvrir les visages de ces sauveteurs improvisés. «Cette partie de l’histoire brise les a priori que l’on peut avoir sur la cohabitation entre musulmans et juifs. C’est un message symbolique très fort.» Documentaire sur les sauveteurs, conférence sur le révisionnisme et témoignage d’un rescapé de la Shoah viendront compléter l’événement. «Besa à Lausanne», du 9 au 21 février au Forum de l’Hôtel de Ville à Lausanne.


Mon Image

«Teremok» sur scène

L’Association Léman Russe a reçu une subvention de 4000 francs pour mettre en scène un spectacle musical adapté du conte populaire russe Teremok (la maisonnette). «Ce conte est destiné autant aux adultes qu’aux enfants, explique Ludmila Bovard, présidente. Il raconte l’histoire des animaux de la forêt. Tous différents, ils cohabitent dans une petite maison et ils s’entraident. Le spectacle intégrera des danses slaves, un ensemble vocal féminin et fera appel à la participation du public via un quiz. Il donnera lieu à une véritable fête. Notre association a 5 ans cette année et regroupe des Ukrainiens, des Polonais, des Russes, des Suisses, des Baltes, etc. Nous avons 300 membres et donnons des cours de chant, de danse et de russe. Nous essayons de créer des activités qui nous réunissent.» La présidente est par ailleurs ravie de voir de plus en plus de Suisses pousser la porte de l’association par simple intérêt personnel. Lieux et dates du spectacle ne sont pas encore connus.


Mon Image

Préparer sa naturalisation

Doté d’une subvention de 6000 francs, le projet de l’Association Nouvelles Perspectives viendra en aide aux personnes sur le point de passer leur entretien de naturalisation. «Les candidats sont souvent effrayés par cet entretien de quinze minutes, constate Brigitte Gonzalez-Ostos, présidente de l’association. Il y a pas mal d’échecs liés à une certaine incompréhension de notre système politique. Nous allons mettre sur pied des ateliers pour discuter des lacunes et des acquis. L’idée n’est pas de faire un cours magistral mais d’essayer de faire des comparaisons avec les systèmes politiques des pays d’origine. Une façon de faire des ponts et de mieux intégrer les choses.» Dès le mois de février, les personnes intéressées pourront participer à l’une des six sessions données en 2015. «Un atelier est composé de quatre séances de trois heures. Il y aura également une permanence par mois pour répondre aux questions des personnes en procédure de naturalisation.» Dates précises à déterminer. Renseignements: asso.nouvellesperspectives@gmail.com (24 heures)

Créé: 18.12.2014, 19h55

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.