Un Lausannois à la tête du Parti libéral-radical

PolitiqueLe congrès du PLR a désigné l’avocat et député Marc-Olivier Buffat comme président du parti. Il succède au conseiller national Frédéric Borloz.

Marc-Olivier Buffat est l’ancien chef du groupe PLR au Grand Conseil.

Marc-Olivier Buffat est l’ancien chef du groupe PLR au Grand Conseil. Image: ARC/Jean-Bernard Sieber

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est un homme venu d’une ville où la gauche est ultramajoritaire, qui dirigera désormais le Parti libéral-radical (PLR). Son congrès a en effet désigné mercredi soir le député lausannois Marc-Olivier Buffat comme nouveau président cantonal. Il remplacera le conseiller national aiglon Frédéric Borloz, devenu président après la fusion des anciens partis libéral et radical en 2012.

Choisir un Lausannois lors d’un congrès réuni à Lausanne, c’est un symbole pour le PLR. Même si des syndics libéraux-radicaux sont à la tête de Montreux, Payerne ou Aigle par exemple, le parti sait qu’il peut mieux faire dans les grandes communes. «Notre parti doit être agressif dans les villes, plus fort et plus efficace dans les sites urbains», a d’ailleurs plaidé Marc-Olivier Buffat devant les siens.

Cet avocat, ancien conseiller communal à Lausanne et ancien membre de la Constituante, a dirigé le groupe PLR au Grand Conseil pendant deux ans. Excluant devant les siens d’être candidat au Conseil d’État ces prochaines années, il prend les rênes d’un parti qui a retrouvé des couleurs. En 2015, celui-ci a récupéré un siège au Conseil des États et est passé de quatre à cinq élus au Conseil national. Et en 2017, il a gagné deux places de députés par rapport à 2012, même si la droite a échoué à retrouver sa majorité au Conseil d’État.

Delamuraz et Macron

Comme atouts pour présider le parti, Marc-Olivier Buffat présente entre autres son «habitude de recevoir des coups de téléphone de Pascal Broulis avant 7 h et après 22 h». Devant ses collègues, il cite tour à tour Jean-Pascal Delamuraz («Le Suisse se lève tôt mais se réveille tard»), Emmanuel Macron («Nous devons être attentifs à l’équilibre intergénérationnel»), John Lennon («La vie, c’est ce qui vous arrive quand vous faites autre chose») et Alain Delon dans «Le Guépard» («Il faut que rien ne change pour que tout change»). (24 heures)

Créé: 18.04.2018, 23h35

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.