Lavaux reprend la présidence des sites suisses Unesco

PatrimoineEmmanuel Estoppey, gestionnaire du site de Lavaux, présidera le World Heritage Experience Switzerland (WHES), qui regroupe tous les sites suisses inscrits au patrimoine mondial

Emmanuel Estoppey gère le site de Lavaux depuis 2009, année de la création du WHES.

Emmanuel Estoppey gère le site de Lavaux depuis 2009, année de la création du WHES. Image: Gérald Bosshard - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Vendredi à Neuchâtel, Emmanuel Estoppey, gestionnaire du site de Lavaux, a été élu à la présidence du World Heritage Experience Switzerland (WHES), association regroupant les douze sites suisses inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO. Il remplace Beat Ruppen, président depuis 2012 et responsable du Centre de gestion du site Jungfrau-Aletsch, dès son départ à la retraite, le 1er octobre.

Le directeur de Lavaux Patrimoine mondial (LPm) va poursuivre le travail de son prédécesseur, qu'il a secondé en tant que vice-président, dans les synergies entre les sites et la promotion autour de ces derniers à l’échelle nationale et internationale, en partenariat avec Suisse Tourisme et les offices du tourisme locaux. Elu pour trois ans (renouvelables), il devra suivre un cahier des charges, également établi pour cette durée, lié à des fonds fédéraux.

Sites naturels versus sites culturels

«Un de mes chantiers sera de renforcer la cohérence de la politique nationale autour du patrimoine mondial par davantage de lobby», détaille Emmanuel Estoppey. Le nouveau président déplore la différence de traitement entre les sites naturels (Jungfrau-Aletsch par exemple) et culturels (Lavaux, etc.), parents pauvres des subventions. «Ce qui est acquis pour les premiers, qui dépendent de l'Office fédéral de l'environnement (OFEV), ne l'est pas pour les seconds, liés à l'Office fédéral de la culture (OFC)», insiste-t-il.


A lire: Lavaux Unesco, dix ans de paysage en bouteilles


Concernant la charge de travail supplémentaire qui lui incombera, Emmanuel Estoppey se veut rassurant: «Je ne vais pas me désengager à Lavaux, au contraire! Ma nomination va aider notre travail quotidien pour le vignoble.» Le comité de Lavaux Patrimoine mondial s'est en outre dit «honoré de la confiance qui lui est accordée pour assumer, par le biais de son directeur, cette nouvelle présidence. Cette élection souligne le respect et la reconnaissance des autres sites envers le travail de gestion mené par l’association Lavaux Patrimoine mondial et l’investissement de cette dernière au sein de WHES, comme membre du comité depuis sa création en 2009.»

Lors de l'assemblée générale de vendredi, qui se tenait au Laténium (site palafittique préhistorique inscrit en 2011), les membres du WHES ont également nommé Nadia Fontana-Lupi, directrice de l'Ente Turistico del Mendrisiotto e Basso Ceresio, à la vice-présidence. Basé en ville de Berne, le WHES emploie un directeur, Kaspar Schürch, une responsable de projet, Anja Walker, et un stagiaire, Andrea Calzacia.

Créé: 25.09.2017, 10h43

Articles en relation

Lavaux Unesco, dix ans de paysage en bouteilles

Intérieur Extérieur En 2007, la région viticole entrait au patrimoine mondial de l'humanité. Quel bilan dix ans après? Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.