Lavey-les-Bains testera la géothermie

Energie renouvelablePour la première fois en Suisse, l'eau chaude extraite du sous-sol permettra de produire de l'électricité. La mise à l'enquête d'un projet de géothermie hydrothermale est prévue début 2018.

Le projet de géothermie hydrothermalede Lavey est unique en Suisse.

Le projet de géothermie hydrothermalede Lavey est unique en Suisse. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le projet de géothermie profonde de Lavey-les-Bains (VD) se concrétise. La mise à l'enquête est prévue pour le début de l'an prochain. Pour la première fois en Suisse, l'eau chaude extraite du sous-sol permettra de produire de l'électricité.

Ce projet de géothermie hydrothermale est unique en Suisse, ont expliqué lundi les partenaires à Lavey-les-Bains. Il permettra tout à la fois de produire de l'électricité et d'alimenter en eau chaude les bains de Lavey. D'autres utilisations sont à l'étude, comme le chauffage à distance, la pisciculture ou le chauffage de serres.

«C'est un projet exploratoire, mais qui réunit aussi le maximum de chances possibles», a expliqué lundi à la presse Jean-Yves Pidoux, municipal lausannois et président d'AGEPP. Cette entité en charge du projet est majoritairement en mains publiques. Elle réunit SI-REN, Holdigaz, EOS, Romande Energie, CESLA et les communes de Lavey (VD) et Saint-Maurice (VS). Le canton de Vaud et la Confédération apportent leur soutien financier.

Risques sismisques maîtrisés

Les intervenants - dont la conseillère d'Etat vaudoise Jacqueline de Quattro - ont d'emblée averti: les conditions techniques et géologiques sont radicalement différentes des projets de géothermie à Bâle et à St-Gall qui avaient provoqué une secousse sismique. Il n'y aura pas de fracturation hydraulique. Un seul puits - un singlet - sera creusé.

«Le but est de produire 4,2 GWh de production électrique, soit la couverture des besoins de 700 à 1000 ménages, et 15,5 GWh thermiques pour alimenter les Bains de Lavey en eaux et en énergie thermique», a expliqué le chef de projet Pascal Helfer.

Jusqu'à 3000 mètres de profondeur

A la sortie du puits, le forage devrait amener 40 litres d'eau par seconde, à une température de 110 degrés. L'eau chaude sera pompée à 2000, voire 3000 mètres de profondeur au maximum. Il n'y aura pas de réinjection, on ne va que soutirer de l'eau.

Le projet a fait l'objet de multiples études géotechniques, environnementales et d'analyses de risques. Le risque sismique a été examiné de près et continuera à l'être durant sept ans. «Lavey est dans une zone sismiquement calme et nous ne prévoyons pas de faire un forage en direction d'une faille, comme à St-Gall et Bâle», a rassuré M. Helfer.

Fort potentiel

La région est l'une des mieux connues de Suisse du point de vue de son potentiel géothermique. Cette ressource est d'ailleurs déjà utilisée aux Bains de Lavey depuis des décennies par un réseau de puits, allant jusqu'à 600 mètres de profondeur.

Jacqueline de Quattro a rappelé que la géothermie est une énergie verte à fort potentiel. «Elle produit de l'énergie en permanence, en quantité remarquable. En Suisse, le potentiel équivaut à une fois et demi Mühleberg. L'enjeu est considérable», a-t-elle rappelé.

Le budget global s'élève à 26,5 millions de francs. «Dans un scénario où tout fonctionne, le projet devrait être rentable, sans être extrêmement lucratif», a expliqué Jean-Yves Pidoux. Au-delà de la rentabilité, c'est l'impulsion donnée à cette filière qui compte. (ats/nxp)

Créé: 19.06.2017, 13h40

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...