Le LHC défend son policier et parle de «malveillance»

SécuritéLe club s’agace d’un article de presse ciblant l’officier de la police cantonale engagé à la Vaudoise aréna.

Spécialiste de la lutte contre les hooligans, l'officier de police employé par le LHC a mis en place le concept sécuritaire de la nouvelle patinoire.

Spécialiste de la lutte contre les hooligans, l'officier de police employé par le LHC a mis en place le concept sécuritaire de la nouvelle patinoire. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Lausanne Hockey Club (LHC) monte au créneau suite à un article paru dans l’édition du vendredi 28 février du quotidien «20minutes». Le sujet questionne le possible conflit d’intérêts d’un adjudant de la police cantonale vaudoise, actuellement employé par le club à la Vaudoise aréna. Spécialiste de la lutte contre le hooliganisme, l’officier a réalisé «le concept global de sécurité» de la nouvelle patinoire. Son mandat prendra fin au terme de la saison en cours.

Contactée, la police cantonale assure que son rôle est stratégique, soulignant par ailleurs que l’officier a été «rendu attentif à la nécessité d’avoir une séparation extrêmement claire entre (s)es deux activités». Une version que «20minutes» met en doute. L’article évoque aussi des réunions sécuritaires où l’adjudant, à titre privé, se retrouve soudain face à une policière qui lui est habituellement subordonnée.

Des éléments qui font bondir le LHC. «À aucun moment le mandataire ne s’est mêlé de l’opérationnel lors des matchs de hockey et autres événements organisés par le Lausanne Hockey Club, écrit le club. Nous veillons soigneusement à éviter tout conflit d’intérêts potentiel. Insinuer le contraire, sans avoir à l’appui davantage qu’une source anonyme et pas la moindre démonstration, relève de la pure malveillance. Le Lausanne Hockey Club réserve ses droits quant à la suite potentielle à donner à ces insinuations.»

Activité «utile» pour l’État

Le club confirme que «cet officier de police, spécialisé dans la lutte contre le hooliganisme, a créé, comme l’autorise la loi et avec l’approbation formelle de son commandant, une société chargée de mettre sur pied des concepts et procédures de sécurité». Ledit concept aurait ensuite été appliqué par «un security manager engagé par le club lui-même».

La police cantonale ajoute que, légalement, «les collaborateurs de l’État, et donc ceux de la police cantonale, peuvent avoir une activité accessoire». Ces activités peuvent s’avérer «utiles et intéressantes pour les services de l’État» car elles permettraient «d’acquérir et de développer des compétences en dehors de l’administration». Et d’indiquer que «le commandant est seul compétent pour prendre une décision» concernant ces dernières.

«À aucun moment le mandataire ne s’est mêlé de l’opérationnel. Nous veillons soigneusement à éviter tout conflit d’intérêts potentiel»

Service de communication du LHC

Cheffe du Département des institutions et de la sécurité, Béatrice Métraux confirme ce dernier point, tout comme le fait qu’elle a été informée verbalement de la situation en question. Pour le reste, la conseillère d'État ne fera pas de commentaire car elle «souscrit» aux déclarations des responsables de la police cantonale.

Le président de la société Centre sportif de Malley (CSM) – propriétaire de la Vaudoise aréna –, Jean-Jacques Schilt, souligne pour sa part que le dossier concerne uniquement le LHC et la police cantonale. «Nous sommes simplement contents de pouvoir compter sur un officier compétent à propos des questions de sécurité et des individus qui peuvent venir jouer les trouble-fêtes au sein de la patinoire.»

Créé: 28.02.2020, 18h47

Articles en relation

Vaudoise aréna: les Communes interviennent

Conflit de travail Lausanne, Renens et Prilly exigent que l’audit sur les conditions de travail du personnel ne soit pas mené par le président du conseil d’administration du Centre sportif de Malley. Plus...

Vaudoise aréna: le Canton sévèrement mis en cause

Conflit de travail Le syndicat Unia accuse le service de l’emploi d’avoir tardé à protéger les employés. Selon lui, la loi n’est toujours pas appliquée. Plus...

La Municipalité interpellée sur la Vaudoise aréna

Lausanne Le PLR et la gauche déposeront des interpellations urgentes ce mardi soir au Conseil communal. Plus...

Des employés à bout plongent la Vaudoise aréna dans la crise

Conflit de travail Les arrêts maladie ont plu peu avant les JOJ. Alors que le Canton demande un audit, le président du Centre sportif s’explique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.