Comment la Loterie Romande distribue ses aides financières

SubventionsLe montant de 1,25 million octroyé au Théâtre de Vidy a surpris. Les critères ont pourtant été respectés.

Le chapiteau du Théâtre de Vidy sera remplacé avec l’aide de la LoRo qui a versé 350'000 fr. Ce théâtre a encore reçu, exceptionnellement, deux dons de 450'000 fr. pour deux saisons sur une seule année comptable de la LoRo.

Le chapiteau du Théâtre de Vidy sera remplacé avec l’aide de la LoRo qui a versé 350'000 fr. Ce théâtre a encore reçu, exceptionnellement, deux dons de 450'000 fr. pour deux saisons sur une seule année comptable de la LoRo. Image: PATRICK MARTIN-A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Chaque année, la Loterie Romande (LoRo) fournit la liste complète de ses dons. La dernière livraison, présentée mercredi, a provoqué la surprise. Comment se fait-il que le Théâtre de Vidy, qui figure parmi 620 institutions bénéficiaires, a reçu 1,25 million de francs pour la période de juillet 2014 à fin juin 2015, alors que l’aide ne dépassait pas le demi-million les années d’avant?

C’est d’autant plus étonnant que les critères d’attribution sont précis: la LoRo soutient des projets d’institutions actives dans les domaines culturel, social, scientifique, touristique ou environnemental. Pas question de subventionner le fonctionnement courant ou d’assurer une couverture de déficit. Au théâtre, ou à l’opéra, c’est quoi, un «projet»? «Nous apportons notre soutien aux créations de spectacles effectuées par les institutions que nous aidons», explique Blaise Triponez, secrétaire général de la Fondation d’aide sociale et culturelle (FASC), dont la tâche est de répartir la part des bénéfices de la LoRo revenant au canton de Vaud.

3 à 4 millions pour les spectacles «maison»
Directeur du Théâtre de Vidy, Vincent Baudriller rappelle que son budget global annuel se situe entre 17 et 18 millions de francs, dont 3 à 4 millions servent à la production de spectacles «maison». Ces derniers partent ensuite en tournée. En exemple, il cite La mouette (Anton Tchekhov), qui sera créée à Vidy en février prochain dans une mise en scène de Thomas Ostermeier.

De telles créations se sont-elles multipliées au point de justifier une aide plus que doublée? Non. L’explication est surtout technique. Deux dons de 450'000 fr. ont été octroyés, en septembre et en juin, pour deux saisons. La LoRo a accepté cette situation à titre exceptionnel et unique: en principe, elle soutient une seule saison par année comptable. Le théâtre du bord de l’eau reprendra un rythme normal par la suite en présentant sa demande annuelle pour le mois de juin et non plus septembre comme il en avait l’habitude. A ces 900'000 fr. s’ajoute une aide de 350'000 fr. à la rénovation du chapiteau. Aménagé en toile il y a une décennie avec le soutien, déjà, de la LoRo, il sera remplacé par une structure en bois dont le coût avoisine le million de francs.

Aide à la création de crèches
Parmi les trois bénéficiaires «millionnaires» de la LoRo, la question du sens du «projet» se pose aussi à propos de l’aide, répétée ces dernières années, de 1,5 million à la Fondation pour l’accueil de jour des enfants (FAJE). Présidente de l’organisation chargée de répartir les bénéfices de la LoRo dans le canton de Vaud, Anne-Marie Maillefer a dirigé le secrétariat de la FAJE pendant cinq ans, de la création jusqu’en 2012: «Il s’agit uniquement d’aide au démarrage des crèches. C’est un soutien aux investissements engendrés par la création de nouvelles places pour les enfants. Il ne s’agit pas de subventionner le réseau d’accueil. A l’époque, j’avais instauré des comptes séparés pour l’aide au démarrage, qui représente 4 à 5 millions de francs par an», explique-t-elle. Elle insiste sur un point: la FAJE, qui a créé 9000 places entre 2007 et 2014, doit présenter chaque année un dossier complet afin de justifier sa demande de soutien au démarrage de nouvelles crèches.

Tourisme et patrimoine
Il reste, dans le top 3 des institutions qui ont reçu 1 million et davantage de la LoRo, l’Office du tourisme du canton de Vaud (OTV). Il a bénéficié de 1 million de francs en 2014, sur un total de recettes de 7 millions de francs, dont 5,5 millions provenant de l’Etat de Vaud. Ce n’est pas une première: «C’est un peu historique», admet Andreas Banholzer, directeur de l’OTV. «Il s’agit de projets précis de promotion», déclare Blaise Triponez. Selon Andreas Banholzer, ces actions se situent dans les domaines de la culture, du patrimoine et des traditions vivantes du canton: «La LoRo tient à cet aspect. C’est un soutien aux régions touristiques vaudoises.»

Créé: 25.09.2015, 22h12

Articles en relation

La Loterie Romande a distribué 36,5 millions

Dons Cette somme a été répartie entre 620 institutions vaudoises. Trois d’entre elles ont reçu un million de francs ou davantage. Plus...

Dix millions de la LoRo pour Métamorphose

Lausanne Tributaire des bénéfices de la Loterie Romande, le Fonds du sport vaudois attribue une somme inhabituelle au grand projet. Plus...

La Loterie Romande craint la concurrence en ligne

Lausanne Forte du «plébiscite» obtenu lors de la votation de mars 2012, la Loterie romande (LoRo) connaît un «renouveau». Plus...

Forte demande

36,5 millions C’est, en francs, la somme répartie entre juillet 2014 et fin juin 2015 par la Fondation d’aide sociale et culturelle (FASC) à 620 institutions. La FASC est chargée de la distribution des bénéfices de la Loterie Romande (LoRo) dans le canton de Vaud.

60 millions C’est le montant total des demandes d’aides présentées pour la même période à la LoRo, qui dresse ce constat: «Les demandes présentées dépassent largement les moyens à disposition.» La FASC ne peut pas se permettre de faux pas. «Je suis extrêmement attentive à l’application des critères. Ça fait parfois mal au cœur mais nous devons le faire, d’autant plus quand nous connaissons les gens», affirme Anne-Marie Maillefer, présidente de la FASC.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.