Passer au contenu principal

«Envisager le pire, c’est mon job toute l’année»

Responsable de la quiétude des festivaliers de l’Asse, Pascal Viot vivra en juillet une édition «post-attentats» un peu particulière.

Le plus grand danger étant de céder aux solutions toutes faites, Pascal Viot prend le temps de la raison.
Le plus grand danger étant de céder aux solutions toutes faites, Pascal Viot prend le temps de la raison.
Philippe Maeder

L’homme est d’un calme absolu. On le croirait sorti tout juste d’une séance de méditation zen. Et pourtant c’est sur ses épaules que repose la sécurité des presque 250'000 personnes qui se presseront cet été sur l’Asse. A l’heure où la billetterie du Paléo affiche «complet» et où nombre d’organisateurs suent devant une menace d’attentat aussi crainte que présumée, Pascal Viot, responsable sécurité du Paléo, semble respirer la sérénité.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.