Passer au contenu principal

Maillard s’en va: et maintenant, que va-t-on faire?

Le Canton connaîtra une élection complémentaire ce printemps. La socialiste Rebecca Ruiz a un boulevard devant elle, mais la campagne sera animée, à quelques mois des fédérales.

Nuria Gorrite, Béatrice Métraux, Jacqueline de Quattro, Pascal Broulis, Philippe Leuba et Cesla Amarelle devraient avoir un nouveau collègue ce printemps.
Nuria Gorrite, Béatrice Métraux, Jacqueline de Quattro, Pascal Broulis, Philippe Leuba et Cesla Amarelle devraient avoir un nouveau collègue ce printemps.

Le bal peut commencer. Jusqu’à samedi, personne n’osait vraiment faire comme si. Comme si Pierre-Yves Maillard allait vraiment quitter le Canton pour retrouver une vie de syndicaliste. C’est désormais officiel. PYM sera le patron de l’Union syndicale suisse. Une place se libérera donc au Conseil d’État vaudois. De quoi achever le duo autrefois dominant de l’Exécutif cantonal: Maillard et Broulis. C’est aussi le début d’une campagne. En jeu: le maintien de la majorité de gauche au Conseil d’État.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.