Malley s’éveille et l’Ouest avec

LausanneL’ouverture de la halte Prilly-Malley aujourd’hui symbolise la naissance d’un réseau régional ferroviaire vaudois performant et la métamorphose de l’Ouest-lausannois

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Cette gare, c’est un prince charmant qui vient réveiller un quartier dormant.» Ariane Widmer, cheffe du schéma directeur de l’Ouest lausannois (SDOL), mesure toute l’importance de l’ouverture de la gare Prilly-Malley pour le district et pour l’agglomération. En termes moins poétiques, «ce quartier était inexistant. Maintenant il se met à revivre.»

La décision de construire cette halte a donné une impulsion essentielle: la valeur du sol a pris l’ascenseur et a encouragé Lausanne, les CFF et Renens (les différents propriétaires fonciers alentours) à développer rapidement des projets déjà à l’étude.

«Chaque année qui passe devient un manque à gagner pour la valorisation de ce secteur.» L’influence a cependant été mutuelle: «La halte est devenue encore plus crédible lorsque l’Etat et les CFF ont vu qu’on planchait sur le développement de Malley. On montrait le grand potentiel de croissance de la population.» Soit l’arrivée de 16?000?habitants et emplois à l’horizon 2030 pour le grand Malley. Chiffre revu à la hausse dernièrement.

De quoi stimuler la mise en place de cette infrastructure dans des délais courts. «Le projet de la friche au sud de la gare a évolué avec la construction de la halte. Il y a une forte intégration entre les deux.» Coordonner l’accès à la gare avec les futures rues de Malley-Centre en est un exemple.

«La plaine de Malley est une des plus grandes friches industrielles de Suisse, rappelle le conseiller d’Etat François Marthaler. Elle se situe au cœur de l’agglomération Lausanne-Morges. C’est une chance unique de développement.» La friche, dans le secteur du théâtre Kléber-Méleau, est sans doute l’élément le plus flagrant du travail qu’il reste à accomplir pour que Prilly achève sa mutation. Mais ce n’est pas le seul.

L’avenue du Chablais, qui longe la gare à l’est, en direction de Chavannes, va être réaménagée. De quoi permettre le passage de bus en site propre et la réalisation de pistes cyclables. Le site de l’usine Bobst, racheté par SICPA (fabricant d’encre de sécurité) sera bientôt transformé. «Le plan est en cours de finalisation. Dans une dizaine d’années, 800 postes de travail devraient y être créés», prévoit Alain Gillièron, syndic de Prilly.

Enfin, les CFF ont échangé avec la commune de Lausanne une parcelle de 18?000?m2 aux abords immédiats de la gare. «Il y a là un potentiel énorme et les CFF entendent bien être un moteur du développement de ce quartier, explique François Gatabin, coordinateur régional Ouest aux CFF. Nous avons une place presque vierge à disposition et nous voulons y faire quelque chose de bien.» Trop tôt pour en savoir plus, notamment sur le projet de tour évoqué à plusieurs reprises.

D’autres, comme Malley Lumières, souhaitent s’adapter. «A l’heure actuelle, le complexe tourne le dos à la halte, explique Ariane Widmer. Le propriétaire étudie des solutions pour réorganiser son bâtiment afin qu’il soit compatible avec les accès de la gare.» (24 heures)

Créé: 29.06.2012, 07h05

Articles en relation

Ce que la gare de Malley changera pour les Vaudois

MOBILITE Cette nouvelle halte du RER vaudois va faciliter la vie des pendulaires et des habitants se rendant dans l'Ouest lausannois ou y habitant. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 19 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...