Manifestation contre le nouvel abattoir d'Aubonne

Cause animaleDes militants ont entravé la circulation mardi matin pour protester contre la construction d'un nouvel abattoir.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Mardi, peu avant 5 heures, une trentaine de personnes ont manifesté bruyamment dans le centre d’Aubonne (VD). Ils protestaient notamment contre la construction d’un abattoir.

Les défenseurs de la cause animale se sont assis au milieu du carrefour de la place du Marché et ont entravé très fortement la circulation, précise un communiqué. Ils se sont ensuite déplacés devant l’Hôtel de Ville où l’accès leur a été refusé. Prévenue, la police a emmené tous les manifestants au Centre de la Police cantonale au Mont-sur-Lausanne pour les identifier. Au total, ce sont 35 personnes (18 Suisses, 16 Français et 1 Portugais entre 19 et 53 ans) qui ont été interpellées.

Parallèlement, une plainte a été enregistrée suite au vol par introduction clandestine durant la nuit de 18 cabris de l'abattoir de Rolle. Une enquête pénale a été ouverte par le procureur de service. Le lien entre ces deux affaires doit encore être investigué.

Le quartier a été partiellement fermé à la circulation. Plus d’une trentaine de gendarmes ont été mobilisés pour cette opération qui s’est déroulée sans heurts ni blessé. La circulation est revenue normale dans le centre dès 9h20.

(jsa/comm./nxp)

Créé: 27.03.2018, 14h48

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...