Passer au contenu principal

Manifestation des employés de Galenica

Le siège de la société sera délocalisé à Berne. Les salariés sont dans le flou. Unia dénonce l’attitude de la direction.

C’est le visage masqué que les employés ont manifesté.
C’est le visage masqué que les employés ont manifesté.
DR

Une vingtaine d’employés de GaleniCare Management SA ont manifesté anonymement devant le siège romand du propriétaire de chaînes de pharmacies, lundi matin, à Saint-Sulpice. Sun Store et Amavita sont notamment dans le giron du groupe. Les activités à Saint-Sulpice vont être délocalisées à Berne d’ici au milieu de l’année 2017.

La petite centaine d’employés qui y travaillent sont dans l’inconnu. Certains ont reçu une offre d’emploi pour une place à Berne avec des frais forfaitaires de 300 francs par mois, d’autres rien. Comme ce salarié: «Ils ne m’ont rien proposé de concret. On nous a annoncé la fermeture du siège oralement le 2 mai. On n’en sait guère plus.»

Unia accuse

Le syndicat Unia, qui a organisé la manifestation, accuse la direction du groupe de ne pas vouloir négocier un vrai plan social, aussi bien pour le personnel transféré que pour ceux qui renoncent à travailler au siège bernois. «Il y a une volonté de casser le processus de négociation», estime Yves Defferrard, secrétaire régional d’Unia Vaud. Hier, l’action a été soutenue par la présence de deux conseillers nationaux socialistes, Cesla Amarelle et Jean Christophe Schwaab.

Par voie de communiqué de presse, GaleniCare Management SA a donné sa version dans l’après-midi. «Aucun licenciement n’est prévu, écrit Christina Hertig, responsable de communication du groupe. GaleniCare Management SA s’engage à trouver une solution pour toutes les personnes concernées et mène actuellement des entretiens avec tous les employés pour comprendre la situation individuelle.»

«C’est un procédé qui vise à individualiser la situation de chaque employé et à sortir le syndicat de la négociation, accuse Yves Deffarrard. La direction veut que le salarié se retrouve seul devant les RH.»

Dans son communiqué, le Groupe Galenica assure également que cette délocalisation ne concerne pas les postes de travail de Sun Store à Saint-Sulpice.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.