Passer au contenu principal

Des marchés à un stand sur des places de parc?

Le groupe socialiste du Conseil demande à la Municipalité de trouver des lieux inédits et uniques pour les maraîchers.

Et si, puisque les marchés à ciel ouvert du type Riponne sont désormais interdits en raison de la crise du coronavirus, on organisait à Lausanne une multitude de marchés… à un seul stand? C’est la question écrite que pose le groupe socialiste du Conseil communal à la Municipalité. «Cette solution serait une aubaine pour de nombreux maraîchers qui ne peuvent s’appuyer sur un commerce physique ou virtuel pour continuer à vendre leurs produits», estime Louis Dana.

Son idée: que la Ville définisse un certain nombre de lieux qui pourraient à nouveau accueillir des maraîchers, le mercredi et le samedi. Ces endroits pourraient être des places de parcs, des bouts de trottoir, des placettes, des parcs, des établissements publics, le jardin de propriétaires privés, des espaces culturels ou des musées. Le Forum de l’Hôtel de Ville ou le hall d’entrée de l’Espace Arlaud, par exemple. Et pour que les mesures destinées à lutter contre le coronavirus soient respectées, notamment les distances sociales recommandées, il n’y aurait sur ces lieux qu’un seul et unique stand à la fois.

«Un recensement de ces stands et de leur implantation pourrait faire l’objet d’une page dédiée sur le site internet de la Ville, actualisée de semaine en semaine», poursuit Louis Dana. Les maraîchers qui utiliseraient cette possibilité devraient alors être en mesure de faire respecter strictement la distanciation sociale et les règles d’hygiène imposées par les autorités cantonales et fédérales, «à l’instar de ce qui est pratiqué par la grande distribution».

Un marché en ligne

De son côté, la Municipalité informe ce lundi qu’elle a justement établi une liste des marchands alimentaires des marchés lausannois qui proposent des alternatives à leurs stands physiques. Que ce soit chez eux par de la vente directe ou du self-service, qu’ils disposent de points de vente lausannois ou de relais, ou qu’ils livrent à domicile. «L’inventaire s’enrichira au fur et à mesure du développement de l’offre», expliquent les autorités.

Pour retrouver les produits du marché du centre-ville, il faut se rendre sur la page dédiée aux marchés du site internet du Service de l’économie de la Ville de Lausanne. Une plateforme qui, selon le conseiller communal Louis Dana, pourrait très bien être utilisée aussi pour référencer les maraîchers qui seraient autorisés à vendre leurs produits selon l’initiative socialiste.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.