Passer au contenu principal

Un maximum de matière grise au service du fisc

L’UNIL lance un centre de recherches en politique fiscale. Un sujet d’avenir et sous les feux de l’actualité

Image d'illustration.
Image d'illustration.
Philippe Maeder

Lausanne est déjà connue comme capitale olympique. Elle pourrait également devenir capitale de la fiscalité. Nulle allusion ici à la politique financière de la Ville: c’est l’Université de Lausanne (UNIL) qui envisage d’écrire son nom en majuscules dans ce secteur.

«Le sujet de la politique fiscale n’a jamais été autant d’actualité et il intéresse de près les gouvernements au niveau suisse et international», explique Robert Danon, professeur de droit fiscal aux Facultés de droit et des hautes études commerciales (HEC). L’actualité? Les nouvelles normes de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) ont ouvert un chantier mondial de refonte de la fiscalité. La Suisse répond à ces nouvelles règles avec sa troisième réforme de la fiscalité (RIE III), sur laquelle nous voterons le 12 février 2017.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.