Passer au contenu principal

«Médecine et spiritualité sont deux univers qui ont beaucoup à se dire»

L’UNIL lance un cursus inédit afin d’impliquer davantage les soignants dans la quête de sens des patients.

Ancien chef du service de psychiatrie communautaire au CHUV, Jacques Bessons a notamment signé l'ouvrage «Addiction et spiritualité».
Ancien chef du service de psychiatrie communautaire au CHUV, Jacques Bessons a notamment signé l'ouvrage «Addiction et spiritualité».
Marius Affolter

Dès cette rentrée, l’Université de Lausanne (UNIL) proposera une formation d’un nouveau genre pour le corps médical. Sur deux ans, médecins et infirmiers pourront suivre des modules théoriques, mais aussi pratiques, afin de faire une place plus grande à la spiritualité dans la prise en charge des patients. Ancien chef du Service de psychiatrie communautaire au CHUV, Jacques Besson, aujourd’hui professeur honoraire à l’UNIL, plaide depuis des années pour une plus grande sensibilisation des soignants à la dimension spirituelle de la santé. Il préside le comité scientifique de ce nouveau cursus.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.