Médias et racisme, entre intention et interprétation

PréventionA l’occasion de la Semaine contre le racisme, du 20 au 22 mars, Lausanne interroge le rôle des médias.

Le Bureau lausannoise pour les immigrés (BLI) pose la question: les médias font-ils le lit du racisme ou le combattent-ils?

Le Bureau lausannoise pour les immigrés (BLI) pose la question: les médias font-ils le lit du racisme ou le combattent-ils? Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les médias participent-ils à la déconstruction ou à l’incitation au racisme? C’est la question que soulève le Bureau lausannois pour les immigrés (BLI), à l’occasion de la 11e Semaine d’actions contre le racisme, du 20 au 22 mars. Trois questions à ce sujet à Matthias Hofer, professeur à l’Institut des sciences de la communication et de recherche sur les médias de Zurich.

Les médias traditionnels réduisent-ils ou contribuent-ils à augmenter les comportements racistes?
Cela dépend des médias, mais en général, ils devraient, bien sûr, s’employer à réduire le racisme et les préjugés envers les minorités, en rapportant l’information de manière équilibrée et impartiale. Cependant, même si c’est leur intention, ils n’y arrivent pas toujours. Nous avons conduit une étude où nous avons montré une vidéo des attaques de Paris à un groupe et une autre ne traitant pas de terrorisme à un autre groupe. Après le visionnement, nous avons demandé aux participants s’ils feraient don à une organisation contre la faim des enfants au Moyen-Orient. Ceux qui avaient vu la vidéo des attaques donnaient significativement moins que les autres. C’est toujours dans l’œil de l’observateur qu’un article, une vidéo ou une émission radiophonique promeuvent le racisme.

Comment faire alors pour ne pas stigmatiser les minorités?
A mon avis, la meilleure façon de faire est de présenter ces personnes comme des gens ordinaires, auxquels le public peut s’identifier.

L’arrivée du digital permet-elle encore aux médias de contrôler leurs contenus?
C’est difficile à dire. Techniquement, c’est possible. Mais il faudrait que les éditeurs dépensent du temps et de l’argent pour contrôler l’impact de leurs publications sur l’attitude de leurs lecteurs, et mettre en place une veille des commentaires sur leurs sites. La NZZ, par exemple, a fermé les commentaires pour certains contenus. L’examen de l’impact des médias sur les comportements populaires est un travail pour les universités. (24 heures)

Créé: 17.03.2017, 22h02

Programme

Le Bureau lausannois pour les immigrés (BLI) propose:
Lundi 20 mars (EJMA) Conférence (18 h) «Racisme et antisémitisme sur les réseaux sociaux: que faire?» et projection de vidéos où des jeunes Lausannois disent leur vision du racisme et des médias (aussi le 22 à 17 h à l’Espace 44, aux Bergières).
Mardi 21 (Maison de la Communication - Florimont 1) Colloque «Médias et racisme: déconstruction ou incitation?» (10 h-17 h) et débat radio en direct (18 h-20 h).
Mercredi 22 (Zinéma - Maupas 4) Projections suivies d’atelier et de débats à 14 h et 15 h 30. (Pôle Sud - J.-J. Mercier 3) Table ronde «Médias sociaux: médias racistes?» (18 h 30) et DJ set éclectique (20 h 30). www.lausanne.ch/bli

Mais aussi, au Cinéma CityClub de Pully, projection du documentaire I Am Not Your Negro de Raoul Peck, mardi à 20 h (entrée libre).
Plusieurs actions dans le canton jusqu’au 26 mars, www.semainecontreleracisme.ch.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...