Passer au contenu principal

Les médicaments ont un sexe mais on s'en moque

Un traitement peut avoir des effets différents selon que le patient est féminin ou masculin. Une réalité boudée dans les études et ignorée de bien des médecins.

Hommes et femmes ne sont pas égaux face au médicament et aux traitements.
Hommes et femmes ne sont pas égaux face au médicament et aux traitements.
KEYSTONE/Gaetan Bally

À l’heure de la médecine personnalisée, une variable des plus basiques n’est pas prise en compte dans le développement et l’administration des médicaments: le sexe du patient. Certains traitements sont plus ou moins efficaces selon que le malade est une femme ou un homme. Le plus souvent, ces différences ne sont pas prises en compte dans la pratique. Les partisans de la gender medicine (médecine genrée) montent au front depuis plusieurs années pour que ce facteur biologique ne soit plus passé sous silence.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.