Passer au contenu principal

La mendicité interdite grâce au vote dispersé des Verts

Le Grand Conseil a accepté l’initiative de l’UDC pour interdire les mendiants. Les abstentions écologistes ont fait pencher la balance en faveur de la droite. Un échec pour le Conseil d’Etat.

La Ville interdit les mendiants à proximité des commerces depuis 2013. Un modèle «tortueux» selon la droite.
La Ville interdit les mendiants à proximité des commerces depuis 2013. Un modèle «tortueux» selon la droite.
LEO DUPERREX

L’UDC a gagné. Mardi le Grand Conseil a accepté l’initiative que le parti avait déposée en 2013 avec près de 14'000 signatures pour interdire la mendicité. Résultat: tendre la main pour demander l’aumône dans la rue sera désormais illégal dans tout le canton de Vaud.

Le vote a été très serré entre, d’un côté, la droite et, de l’autre, la gauche et les partis du centre: 60 voix pour l’initiative, 56 voix contre (dont les centristes) et cinq abstentions. Le contre-projet concocté par le Conseil d’Etat – qui voulait laisser le libre choix aux communes – est donc enterré et la population n’aura pas besoin de se prononcer en votation, mais un référendum est encore possible.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.