Passer au contenu principal

Les mesures prises pour éviter un tel drame à l'avenir

L'expert dans l'affaire du Vaudois condamné pour avoir abusé et violenté ses enfants, a émis 26 recommandations destinées à améliorer le fonctionnement du SPJ et de la justice de paix.

«Touché et navré par ce drame humain, le Conseil d’État exprime son profond regret pour les manquements qui y ont contribué», Cesla Amarelle, Conseillère d’État
«Touché et navré par ce drame humain, le Conseil d’État exprime son profond regret pour les manquements qui y ont contribué», Cesla Amarelle, Conseillère d’État
VANESSA CARDOSO

Le rapport de l’expert Rouiller comporte vingt-six recommandations censées éviter le renouvellement des manquements constatés. Elles seront toutes ou presque mises en œuvre, dans le respect de la séparation des pouvoirs entre l’Exécutif et l’Ordre judiciaire.

Le Conseil d’État annonce qu’il lance un plan d’action pour la concrétisation des principales d’entre elles, afin d’instaurer un véritable changement de culture.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.