Michel Mayor: «Ce prix Nobel, c'est un honneur incroyable»

ScienceLe Vaudois a appris ce mardi à midi qu'il se voyait décerner la prestigieuse distinction en compagnie de son doctorant de l'époque, Didier Queloz. Réactions à chaud.

Michel Mayor (photo) et Didier Queloz ont été les premiers à découvrir une exoplanète, soit une planète hors du système solaire.

Michel Mayor (photo) et Didier Queloz ont été les premiers à découvrir une exoplanète, soit une planète hors du système solaire. Image: Odile Meylan / Archives

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Je suis actuellement à San Sebastián, en Espagne. J'allais partir pour l'aéroport quand j'ai ouvert mon portable une dernière fois et appris la nouvelle. C'est un honneur incroyable!» Joint au téléphone ce mardi 8 octobre, Michel Mayor navigue entre «joie et reconnaissance». Lui et son collègue Didier Queloz viennent de se voir décerner le prix Nobel de physique pour avoir été les premiers à découvrir une exoplanète, soit une planète hors du système solaire. C'était le 6 octobre 1995.

Ce prix va pour moitié au Canado-Américain James Peebles, pour ses «découvertes théoriques en cosmologie physique», et pour l'autre moitié conjointement au Vaudois Michel Mayor et au Genevois Didier Queloz, qui étaient à l'époque astrophysiciens à l'Observatoire de Genève.

«C'est un honneur, parce que tellement d'autres physiciens font des travaux merveilleux et mériteraient aussi ce prix, relève Michel Mayor avant de sauter dans un avion pour Madrid. C'est aussi une reconnaissance pour mes collègues, pour tous ceux qui ont contribué à développer des appareils dont la sensibilité a permis une telle découverte. Je remercie aussi tous les organismes suisses, et particulièrement l'Université de Genève, qui ont financé nos travaux et nous ont fait confiance dès le début de l'aventure, alors que pas grand monde n'y croyait.»

Les trois chercheurs ont contribué à une nouvelle compréhension de la structure et de l'histoire de l'Univers. «Leurs travaux ont changé à jamais notre conception du monde», a précisé l'Académie royale des sciences de Suède, qui a décerné le prix.

Dans un communiqué publié par l'Université de Genève, Michel Mayor et Didier Queloz ont rappelé leur «excitation» lorsqu'ils ont fait cette découverte. «Qu'elle soit récompensée par un prix Nobel, c'est tout simplement extraordinaire», ont-ils ajouté.

Ils recevront leur prix des mains du roi de Suède, Carl XVI Gustaf, lors d'une fastueuse cérémonie à Stockholm le 10 décembre, date anniversaire de la mort d'Alfred Nobel, inventeur de la dynamite et créateur des prix.

Le Nobel de physique avait récompensé l'an dernier un trio de chercheurs dont les études sur les lasers ont produit des instruments de haute précision utilisés dans l'industrie et la médecine.

Créé: 08.10.2019, 14h32

Articles en relation

Le prix Nobel de physique à deux Romands

Suède Le prix Nobel de physique a distingué mardi trois éminents cosmologues, le Canado-Américain James Peebles et les Suisses Michel Mayor et Didier Queloz. Plus...

La traque de la vie ailleurs

Espace Le chasseur d’exoplanètes Michel Mayor évoque l’ultime défi de la conquête spatiale: la recherche d’autres formes de vie dans l’Univers. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.