Passer au contenu principal

Notre Michou lausannois fait chanter gays et hétéros

Depuis près de trente ans, le patron du Saxo, Jacques Carando, attire les fêtards du weekend au «kara-aux-gays».

Patrick Martin

«Avec l’âge, les raideurs se déplacent, mais malheureusement pas au bon endroit.» Jacques Carando rit volontiers à ses propres calembours et nous reçoit dans son bar le Saxo, situé en face du Conservatoire de Lausanne, avec cette formule en préambule. N’en déplaise à l’institution formatrice, les titres disco et house s’enchaînent dans la sono, tout comme les souvenirs d’une vie entière dédiée au zinc. Le patron se tient sous un écriteau qui annonce «Ici vit un retraité heureux.» A 73 ans, il n’est pas prêt de prendre sa retraite. «Le Saxo est bien sûr un lieu de rencontre gay mais une de mes réussites c’est d’avoir créé un espace où tout le monde se mélange! Parfois, je ne sais plus si on est gay ou hétéro friendly!»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.