Des milliers de Vaudois incités à alléger leur prime

Assurance-maladieUne première salve de courriers a été envoyée. Le coût de l'assurance de base doit être plafonné à 12% du revenu.

Le coût de l'assurance maladie de base ne doit pas dépasser 12% du revenu des ménages vaudois, depuis le 1er septembre. Un guichet pour les demandes de subsides est ouvert sur le Web,

Le coût de l'assurance maladie de base ne doit pas dépasser 12% du revenu des ménages vaudois, depuis le 1er septembre. Un guichet pour les demandes de subsides est ouvert sur le Web, Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’État aide quelque 230 000 assurés vaudois à payer leur prime maladie obligatoire au moyen de subsides. Ce soutien s’est intensifié depuis le 1er septembre: la part du revenu des ménages dédié à l’assurance de base en matière de santé est désormais plafonnée à 12%. Cette mesure est un des points du volet social de la Réforme de l’imposition des entreprises. Ce plafond passera à 10% en 2019.

L’Office vaudois de l’assurance-maladie (OVAM) a ouvert un «guichet virtuel» pour les demandes en ligne de subsides. Elles peuvent aussi être présentées dans les agences régionales d’assurances sociales. L’OVAM informe par ailleurs directement les assurés potentiellement concernés. «La première vague d’information ciblée (10 000 courriers) est partie la semaine dernière (courrier B). Ces envois ciblés sont effectués progressivement», annonce le Département de la santé et de l’action sociale. Au total, 45 000 Vaudois recevront une lettre ces prochains jours. Il s’agit d’assurés déjà soutenus par l’État et connus de l’OVAM. «Malgré le subside, il leur reste une part à charge pour l’assurance-maladie supérieure à 12%», explique le Service des assurances sociales et de l’hébergement (SASH).

Combien d’inscriptions ont-elles été enregistrées? Il est encore trop tôt pour dresser un bilan: les premières personnes ciblées «n’ont pas encore véritablement réagi» car la lettre ne leur est parvenue qu’à partir du 5 septembre.

Les premières utilisations du «guichet virtuel» (www.vd.ch/ovam) permettent toutefois de tirer quelques impressions. Deux tiers des dossiers sont traités de manière quasi automatique. Sur le tiers restant, une moitié doit être réexaminée par les agences d’assurances sociales en raison de la situation parfois complexe du demandeur. L’autre moitié est traitée «manuellement» à l’OVAM, en général à cause d’un trop grand écart entre les déclarations du requérant et les données fiscales récentes.

Par la suite, le Canton va encore informer 75 000 habitants qui ne reçoivent actuellement pas de subsides et sont donc inconnus de l’OVAM. Les moyens informatiques de l’administration des impôts ont permis leur identification, en tenant compte de leur situation fiscale, de leur âge et de la prime d’assurance de référence par région.

«L’administration fiscale a réalisé le fichier d’adresses et a organisé l’envoi des courriers. L’OVAM ne connaît que le nombre de courriers et ne sait rien de la situation de ces personnes. Nous n’avons pas accès à la liste», déclare le Service des assurances sociales. Il donne ainsi l’assurance que la protection des données est garantie. (24 heures)

Créé: 14.09.2018, 17h26

Articles en relation

L’État va alléger les primes de 45'000 assurés vaudois

Caisse maladie Les coûts seront plafonnés à 10% du revenu des ménages dès 2019. Pierre-Yves Maillard annonce une étape intermédiaire à 12%. Plus...

Le Canton est submergé par les demandes de subsides

Assurance-maladie Les assurés perdent patience. Les employés, eux, sont surchargés. Mais les renforts arrivent, assure Pierre-Yves Maillard. Plus...

Les subsides aux assurés LAMal ont dépassé le demi-milliard

Santé Plus du quart de la population du Canton bénéficie désormais d’une aide de l’Etat pour payer les primes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...