Passer au contenu principal

La mobilité à l’horizon 2050

Le Canton s’est projeté dans le futur pour essayer d’identifier les besoins en transport des Vaudois.

La Conseilère d'Etat vaudoise Nuria Gorrite, en charge des Infrastructures.
La Conseilère d'Etat vaudoise Nuria Gorrite, en charge des Infrastructures.
Jean-Bernard Sieber/ARC

L’an 2050 paraît bien loin. Mais, en termes d’infrastructures, c’est demain. A titre d’exemple, la réalisation du très attendu contournement autoroutier de Morges n’est pas espérée avant 2045-2050. Il n’est donc jamais trop tôt pour planifier le développement des réseaux de communication afin d’éviter leur asphyxie.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.