Les montants distribués par la FAJE ont pris l’ascenseur

SocialLes mécanismes introduits en 2017 ont permis à la Fondation pour l’accueil de jour des enfants de verser quelque 23 millions de plus en deux ans.

Image: Philippe Maeder - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En 2017, les employeurs et l’État ont vu leur contribution à la Fondation pour l’accueil de jour des enfants (FAJE) augmenter. Conséquence: la fondation a pu accroître sa part dans le financement global de l’accueil de jour des enfants. Concrètement, entre 2016 et 2018, le total des subventionnements de la FAJE est passé de 60,77 millions à 83,07 millions de francs (+36,7%).

Tirée du rapport annuel 2018 de la FAJE, qui vient de sortir, cette augmentation a entraîné de fait la réduction des parts de financement des Communes, qui étaient, en moyenne globale, de 37,24%. «Les montants ainsi épargnés permettront sans doute de financer la création de places dans les mois et les années à venir», espère l’institution. Quant à la part des parents, elle a représenté 39,38% en moyenne globale.

Manque de places

Autre fait saillant relevé dans le document: l’évaluation des places en accueil ces prochaines années. Selon une étude statistique mandatée par la fondation, d’ici à 2030, il faudra créer 28'000 places d’accueil pour les enfants. «Alors qu’on en compte aujourd’hui 18'856, la hausse avoisinerait les 148%», précisions-nous dans ces colonnes lorsque l’étude, fruit du travail des sociétés Microgis et Evaluanda, est parue (notre édition du 28 novembre dernier). Pour maintenir le taux de couverture actuel (18,9%), l’ouverture de quelque 5000 places supplémentaire à l’horizon 2030 suffirait, précise le rapport annuel.

Mesurant «la difficulté pour les réseaux de répondre aux attentes parentales tout en tenant compte des contraintes financières des Communes», la FAJE les incite toutefois à poursuivre leur croissance, «avec une hausse de 2% du taux de couverture en préscolaire et de 4% en parascolaire, à l’horizon 2025».

Pour aider et accompagner cette augmentation, la fondation annonce une diversification de sa politique de subventionnement. De l’augmentation «substantielle» du subventionnement de la masse salariale du personnel éducatif aux aides au démarrage en préscolaire, qui sont désormais distribuées sur trois ans. Sans oublier le soutien à la formation du personnel secondaire et tertiaire dès 2020 (montant de 1500 francs versé par personne en formation) et le soutien à l’adhésion à la Convention collective de travail du secteur de l’enfance (forfait de 5000 francs par structure, versé durant trois années consécutives) (24 Heures)

Créé: 21.05.2019, 12h03

Articles en relation

Près de 5000 places de crèches créées en 5 ans

Vaud Les objectifs de la Fondation pour l’accueil de jour des enfants (FAJE) sont dépassés. Mais les défis restent importants Plus...

D’ici à 2030, il faudrait 28’000 places d’accueil en plus pour les enfants

La Fondation pour l’accueil de jour publie une étude statistique sur les besoins des familles. La hausse idéale atteint 148% Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.