Montreux vient au secours de «sa» Revue vaudoise

SpectacleLes élus acceptent de soutenir cette nouvelle production du Festival du Rire. Prévue dès octobre, elle n’a pas encore bouclé son budget.

Jean-Baptiste Piemontesi, municipal et membre du conseil de fondation du Festival du Rire de Montreux, qui produit

Jean-Baptiste Piemontesi, municipal et membre du conseil de fondation du Festival du Rire de Montreux, qui produit "La Revue": «Avec la Fête des Vignerons, la quête de financement auprès des institutions privées est plus difficile que prévu.» Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Fondation du Festival du Rire de Montreux retrouve le sourire. Le Conseil communal a accepté, à une courte majorité, de libérer une subvention exceptionnelle de 50'000 francs pour garantir la réalisation d’une Revue vaudoise prévue du 24 octobre au 31 décembre au Casino Barrière de Montreux. Ce soutien, complémentaire à une première subvention de 20'000 francs déjà octroyée, doit servir à garantir les recettes de billetterie.

Budget revu à la baisse

La fondation avait alerté la Municipalité en avril sur les difficultés qu’elle rencontrait dans la recherche de fonds. Un manque de ressources qui risquait de mettre en péril l’existence même de l’événement. «En cette année de Fête des Vignerons, la quête de soutiens financiers auprès des institutions privées se révèle être plus difficile que prévu», explique Jean-Baptiste Piemontesi, municipal PLR et membre du conseil de la Fondation du Festival du Rire. Alors que le budget initial de La Revue (815'000 francs) prévoyait l’équilibre avec 370'000 francs provenant de la billetterie et 445'000 de recettes de tiers, certains montants attendus ont été réduits (20'000 francs au lieu de 30'000 pour la taxe de séjour et pour la subvention communale). Et d’autres soutiens ont été refusés, notamment par le Canton.

Conséquence, le budget a été revu à la baisse. Mais, jusqu’ici, seuls 215'000 francs sur les 345'000 finalement attendus étaient acquis. «Cette seconde subvention communale devrait rassurer les sponsors, glisse Jean-Baptiste Piemontesi. Et les 50'000 francs octroyés par la Ville ne seront peut-être pas complètement utilisés.»

Quarante représentations

La Revue est placée sous la conduite de l’expérimenté Jean-Luc Barbezat, dont la Revue neuchâteloise avait réuni 18'000 spectateurs à chaque édition durant une quinzaine d’années. Lors de ses 40 représentations à Montreux, le spectacle reprendra l’actualité vaudoise de l’année écoulée. Les artistes prévus, majoritairement vaudois, sont reconnus dans le monde de l’humour romand (Marc Donnet-Monay, Les Peutch, Jacques Mooser, Nathalie Devantay, Mirko Rochat, Cuche et Barbezat). Ce noyau d’artistes sera rejoint chaque soir par des invités différents, notamment grâce aux grands noms présents au Comedy Festival, qui a lieu simultanément (28 novembre - 7 décembre). Des synergies sont par ailleurs envisagées avec la Montreux Jazz Artists Foundation (musiciens) et le Théâtre Montreux-Riviera (décors). Enfin, la Saison culturelle envisage d’acquérir trois dates du spectacle pour une offre spécifique destinée aux habitants de Montreux et de la Riviera.

La Revue est distincte du Comedy Festival, même si les deux événements sont gérés par la Fondation du Festival du Rire. Les deux projets existent en parallèle mais diffèrent par l’emplacement, la durée et le type de spectacles, les sujets abordés ou encore le public cible, éminemment vaudois pour La Revue. «Et la gestion comptable est séparée de celle du Comedy Festival», ajoute Jean-Baptiste Piemontesi.

Pas suffisant pour convaincre Olivier Raduljica, élu socialiste: «Une Revue vaudoise au Casino de Montreux, ça sonne particulièrement faux.» «Encore une subvention exceptionnelle pour le Festival du Rire», s’est emportée Géraldine Torchio (Les Verts). Mais si l’octroi de cette nouvelle subvention a été combattu par la gauche, il a finalement compté davantage de défenseurs, notamment dans les rangs PLR ou de Montreux Libre (ML). «Ce projet de Revue vaudoise est particulièrement heureux, estime Emmanuel Gétaz (ML). Et nous avons accès aux comptes de la fondation.»

Créé: 08.07.2019, 08h09

Articles en relation

En pleine refonte, le Comedy Festival obtient une subvention supplémentaire

Montreux Après un débat disputé, les élus ont accepté d’octroyer un crédit complémentaire de 150 000 francs à la fondation du festival. Plus...

Le Montreux Comedy Festival obtient sa subvention

Culture Le Conseil communal a accepté d'octroyer la moitié du subside demandé, soit 150 000 francs. En contrepartie, le directeur Grégoire Furrer a dû céder la marque du festival. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.