Passer au contenu principal

Un «mort oublié» par mois découvert dans le canton

Ancien inspecteur à l’Identité judiciaire, Jean-Christophe Sauterel évoque ces drames de la solitude, en marge du film Chroniques d'une mort oubliée, présenté mercredi soir à Visions du Réel.

«De janvier 2003 à mai 2005, Michel Christen, 53 ans, est resté mort sur le canapé de son studio à Genève, jusqu'à ce que la police découvre son corps décomposé, au milieu de la vermine.» Le résumé de Chronique d’une mort oubliée, le film de Pierre Morath présenté mercredi à Visions du réel, fait froid dans le dos. Et pourtant, les «morts oubliés» ne sont pas si rares.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.