Passer au contenu principal

La mort promise à un chien leur gâche la vie

En mai, le toutou des Egli a mordu Nathaniel Marseille. Droopy doit être euthanasié. Mais les Egli et les Marseille, ensemble, veulent le sauver.

David et Patricia Egli, Laurence et Joël Marseille (de g. à dr.): «Il faut sauver Droopy.»
David et Patricia Egli, Laurence et Joël Marseille (de g. à dr.): «Il faut sauver Droopy.»
Philippe Maeder

10 mai 2012. Au départ, c’est juste l’histoire d’un enfant de 11 ans, Nathaniel, qui taquine un chien à travers un grillage. Le chien s’excite, réagit, mord deux doigts de l’enfant, qui retourne chez lui, blessé et choqué. A sa mère, Laurence, il raconte que c’est un chien errant qui l’a attaqué. Sans doute pour ne pas accuser l’animal d’un de ses camarades. Sa mère appelle la police. Mais très vite, à l’hôpital, l’enfant mordu dit la vérité. Ce n’est pas un chien en liberté qui l’a blessé, mais Droopy, le croisé labrador-berger allemand âgé de 4 ans de la famille Egli.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.