Un mort dans le train Lausanne-Genève

DécèsUn homme est décédé ce matin de cause naturelle dans un compartiment de l'Intercity, qui a été arrêté à Morges.

Image: FLORIAN CELLA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un homme est décédé ce matin dans le train Intercity qui circulait de Lausanne à Genève, révèle lematin.ch. Une information confirmée par la police cantonale.

L'Intercity, parti à 8h42 de Lausanne, était bondé, rapporte un témoin.

La victime, qui aurait entre cinquante et soixante ans, serait morte de cause naturelle.

L'Intercity a dû faire halte à Morges, alors qu'aucun arrêt n'y était prévu. «J'ai vu une ambulance arriver à la gare», témoigne une Morgienne qui attendait le train de 8h54 en direction de Genève. «Les sauveteurs, qui étaient au moins 4 ou 5, sont montés à l'étage avec des défibrillateurs. Le contrôleur empêchait les gens de monter dans le train. J'ai également vu une personne en pleurs descendre sur le quai avec des valises, mais je ne pense pas que la victime était décédée à ce moment-là, car j'ai vu qu'ils lui mettaient un goutte-à-goutte.»

Les passagers de l'Intercity ont pu reprendre leur route à bord du train direct de 8h54.

Les décès de causes naturelles dans un train ne sont pas exceptionnels, indiquent les CFF. «Il y a a déjà eu des cas, mais nous ne tenons pas de statistiques à ce sujet», souligne le porte-parole Frédéric Revaz.

Créé: 30.08.2012, 13h43

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.