Passer au contenu principal

Un moteur de satellite mis au point par un étudiant

Pour son travail de Master à l’EPFL, Félicien Filleul a œuvré sur un propulseur ionique pouvant équiper un minisatellite.

Il a ouvert la voie à un nouveau type de moteur spatial. Agé de 26 ans, Félicien Filleul vient de terminer son travail de Master - de fin d’études, donc - à l’EPFL. Il a mis au point un minipropulseur pour minisatellite qui utilise le plasma, ce quatrième état de la matière que l’on trouve par exemple dans les étoiles, les néons et certains téléviseurs.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.