Passer au contenu principal

Les municipaux risquent une peine «symbolique»

Michel Agnant et Jérôme Christen ont mis en avant leurs conceptions des notions de confiance et de transparence. Le procureur demande 40 jours-amende avec sursis.

Michel Agnant (à g.) et Jérôme Christen sont accusés de violation du secret de fonction pour avoir fourni, dès fin 2017, des documents confidentiels à leur conseiller politique, leur avocat et la Commission de gestion de la Ville de Vevey.
Michel Agnant (à g.) et Jérôme Christen sont accusés de violation du secret de fonction pour avoir fourni, dès fin 2017, des documents confidentiels à leur conseiller politique, leur avocat et la Commission de gestion de la Ville de Vevey.

Alors qu’à deux pas de là, des milliers de personnes mangeaient des nonnettes au rhum et buvaient du vin chaud pour la Foire de la Saint-Martin, l’ambiance était beaucoup moins conviviale ce mardi au procès Agnant-Christen. La présidente du Tribunal de l’Est vaudois, Anne-Catherine Page, a en effet remis à l’ordre à plusieurs reprises le public, les prévenus et leurs avocats.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.