Le Mur du Son est entré dans la mémoire vaudoise

Les 250 ans de 24heuresLes trois soirs ont affiché complet. Dans le public, l'enthousiasme était quasiment unanime.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Beaucoup de «génial», «extraordinaire», «magnifique». Quelques «ouais, sympa», «joli», «moyen». Enfin, mais c’est inévitable, un ou deux «nul». De vendredi à dimanche, plus de 36 000 personnes ont découvert le Mur du Son dans les jardins du Palais de Beaulieu à Lausanne. Ce grand spectacle musical, choral et visuel marquait les 250 ans de votre journal.

Le concept novateur et le chœur de 200 chanteurs ont suscité le plus d’enthousiasme. «C’est moderne, lumineux et très coloré», appréciait ainsi vendredi soir un couple dans la soixantaine blotti sous des pèlerines. «Les choristes étaient magnifiques, malheureusement pas assez mis en valeur à mon goût», regrettait une habitante d’Echallens.

Passé et présent

La diversité ainsi que le mariage du moderne et de l’ancien ont aussi séduit. Le solide accent vaudois de Jean Villard-Gilles a réveillé des souvenirs chez de nombreux spectateurs. «Dingue, j’entends mes parents parler», lançait un spectateur à sa voisine.

Le positionnement des solistes a posé problème. Perdus sur une petite scène devant le Mur , ils n’étaient en effet pas visibles pour la grande majorité du public, configuration des lieux oblige. Au sonomètre, Bastian Baker a toutefois décroché la palme des réactions les plus enthousiastes, juste devant Jérémie Kisling. Cela prouve soit qu’il y avait beaucoup de jeunes femmes dans le public, soit que ces dernières manifestent plus fort leur contentement.

Enfin, principal bémol, les dysfonctionnements autour de la distribution des bracelets ont provoqué frustration et incompréhension. A décharge des organisateurs, l’intégration d’une manifestation de ce type au Comptoir était une première. Et la nécessité de maîtriser le public malgré la gratuité a compliqué les choses.

«J’y étais»

Dans l’ensemble, le pari de transformer les jardins de Beaulieu en salle de concert a toutefois été gagné. Avec trois soirs affichant complet (alors que seuls deux étaient prévus), ils seront nombreux à pouvoir dire: «J’y étais».

Le fait qu’une grande partie du public soit resté malgré la pluie vendredi semble aussi indiquer que ce Mur du Son a été fort apprécié. Les commentaires sur la page Facebook de l’événement étaient d’ailleurs dithyrambiques. «Merci de nous avoir offert une si belle soirée, pleine de poésie et de souvenirs», témoignait une internaute. (24 heures)

Créé: 23.09.2012, 22h52

Dossiers

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...