Dans les murs du nouveau MCBA

LausanneL’enveloppe du futur Musée des beaux-arts sur le site de la gare est construite. Le bâtiment devrait être terminé d’ici une grosse année. Visite du chantier.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les murs en béton brut dans la grisaille d’un mardi matin de janvier font un peu ton sur ton. Mais moins de dix ans après le naufrage dans les urnes du projet de Bellerive, le nouveau Musée cantonal des beaux-arts (MCBA) est bel et bien là. Juste à côté de la gare de Lausanne. La construction est même bien avancée. À présent, une visite du chantier permet de se faire une idée plus précise de ce que sera le musée.

De conception simple, le bâtiment de 140 mètres de long se compose d’un imposant hall central et de deux ailes symétriques. Elles abriteront des salles d’exposition et de conférences. La construction devrait être hors d’eau prochainement. L’aménagement de l’intérieur commencera d’ici deux ou trois mois.

La livraison du bâtiment est prévue pour février-mars 2019 et son inauguration officielle en septembre. «Nous sommes dans les délais et dans le budget», assure Pascal Broulis, le conseiller d’État à la tête de ce projet. Le programme des premières expositions devrait être annoncé cette année, en mai. Des portes ouvertes du chantier sont fixées au 2 juin. À noter que le MCBA est désormais «décantonalisé». Le 1er janvier, il s’est mué en fondation de droit public.

Un bâtiment destiné à accueillir le Musée de l’Élysée, et le Musée de design et d’arts appliqués contemporains (Mudac) devrait voir le jour à l’ouest du MCBA. Les autorités espèrent pouvoir l’inaugurer en 2021. À terme, l’espace occupé par l’actuel poste d’enclenchement de la gare sera aussi intégré à Plateforme 10.

Créé: 17.01.2018, 11h45

Articles en relation

Olivier Steimer présidera la nouvelle Fondation du MCBA

Musée Le Conseil d'Etat a nommé ce mercredi le président du Conseil d'administration de la Banque cantonale vaudoise à la présidence de la fondation. Plus...

Yael Bartana entre l’art et l’activisme au MCBA

Art contemporain Pour son avant-dernière exposition à Rumine, le Musée cantonal des beaux-arts poursuit sa revue des artistes engagés. Plus...

«C’est quinze ans du budget d’acquisition du MCBA!»

Musée Pascal Broulis ne cachait pas sa joie, mardi, après avoir pu révéler l’entrée d’œuvres d’envergure dans les collections cantonales grâce à la galeriste Alice Pauli. Une nouvelle accompagnée du prêt d’une huile enviée par le Louvre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.